Assurances

Cameroun : Jacqueline Casalegno, fondatrice de Chanas assurances, est décédée

Créée en 1953, la société d'intermédiation d'assurances Chanas & Privat est devenue assureur en 1999 (archives JA). © Kepseu Jean Pierre

La fondatrice et dirigeante de Chanas assurances s’est éteinte dans la nuit du 22 au 23 janvier, à 93 ans.

Elle s’en est allée comme elle a vécu, dans la discrétion. Jacqueline Casalegno, 93 ans, est décédée dans la nuit du 22 au 23 janvier, à Douala. Une ville où la fondatrice et dirigeante de Chanas assurances passa l’essentiel de sa vie. Affaiblie par la maladie, la Française s’était retirée dans son domaine, dans le Noun, région de l’Ouest du Cameroun.

Lorsqu’elle prend la suite de son père comme agent général d’assurance, la jeune Jacqueline Chanas va faire de Chanas & Privat une société de courtage ayant pignon sur rue. Elle réalise son plus grand coup en 1999, en reprenant la Société camerounaise d’assurance et de réassurance (Socar) en cours de privatisation. Une opération qu’elle concrétise grâce à la contribution de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), dont le patron, Adolphe Moudiki, est un proche.

L’ascension et la chute

Pendant plus d’une décennie, elle s’attelle à faire de Chanas Cameroun, qui dispose d’une filiale en Guinée équatoriale, la première compagnie d’assurances de la zone Cemac, avec un chiffre d’affaires qui culmine à 23,3 milliards de F CFA (près de 35 millions d’euros) en 2012.

Mais des soucis de gouvernance précipitent son déclin. En conflit notamment avec la SNH, Jacqueline Casalegno perd progressivement le contrôle de la compagnie. Le conseil d’administration aura raison une première fois d’elle le 20 septembre 2013. Sur injonction de la Conférence interafricaine du marché des assurances, elle démissionne de son poste de PDG pour ne garder que la présidence du conseil, tandis que le poste de DG échoit à l’un de ses adjoints, Henri Ewele.


>>> À LIRE – Cameroun : la face cachée de la Société nationale des hydrocarbures (SNH)


Un répit de courte durée, puisqu’elle jette définitivement l’éponge en décembre 2014, en essuyant un désaveu du duo SNH-Ogar qui contrôle désormais le capital. Elle conservera néanmoins sa participation (20%) au tour de table.

Présent uniquement dans l’assurance dommages, Chanas a réalisé un chiffre d’affaires de 12,1 milliards de F Cfa en 2017, pour un résultat net de 7,1 milliards de F Cfa.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte