Entreprises & marchés

Aliko Dangote, Tony Elumelu et Miriem Bensalah-Chaqroun au sommet « Choose France ! »

En 2018, le président français avait initié une déclinaison régionale du sommet "Choose France". C'est à l'occasion de l'événement à Pont-à-Mousson, dans le Grand-Est, que l'Algérien Issad Rebrab avait annoncé un projet d'unités industrielles dans le nord-est de la France.

En 2018, le président français avait initié une déclinaison régionale du sommet "Choose France". C'est à l'occasion de l'événement à Pont-à-Mousson, dans le Grand-Est, que l'Algérien Issad Rebrab avait annoncé un projet d'unités industrielles dans le nord-est de la France. © FLudovic Marin/AP/SIPA

Ils seront seulement 6% d’Africains parmi les 150 chefs d’entreprises attendus au sommet « Choose France ! », porté par le président français Emmanuel Macron. Et parmi eux, les Nigérians se taillent la part du lion.

La seconde édition du sommet « Choose France ! », un événement porté par le président français, Emmanuel Macron, pour promouvoir l’attractivité économique de la France à l’international. En 2018, la première édition avait débouché sur l’annonce de plus de trois milliards d’euros d’investissements étrangers en France dans les cinq ans.

Sur les 150 dirigeants de groupes internationaux et d’entreprises françaises de toutes tailles devraient être présents à l’édition 2019, les Africains sont largement minoritaires : ils représentent 6 % des participants, loin derrière les dirigeants européens (55 %) et américains (26 %).

Six Africains

Mais la France pourra compter sur une délégation nigériane  importante, avec Aliko Dangote, patron du conglomérat qui porte son nom (ciment, agroalimentaire, immobilier…) et première fortune du continent ; Tony Elumelu, président de la société d’investissement Heirs Holding ; Jim Ovia, fondateur et président de Zénith Bank et Bella Disu, directrice exécutive de Globacom. Une forte représentation qui répond à la visite du chef de l’État français au Nigeria, début juillet 2018 ?

Outre les Nigérians, seuls deux Africains sont confirmés par l’Élysée : le Zimbabwéen Strive Masiyiwa, fondateur du groupe Econet, et la Marocaine Miriem Bensalah-Chaqroun, PDG des Eaux minérales d’Oulmès et ex-patronne des patrons marocains.

Seront notamment présents à cet événement les Américains James Quincey (Coca-Cola) et Kevin Sneader (McKinsey), les Français Guillaume Faury (Airbus) et Antoine Frérot (Veolia), le Hollandais Jean-François Van Boxmeer (Heineken) ou encore le Coréen Young Sohn (Samsung).

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte