Archives

BMCE Bank arrive au Cameroun

| Écrit par Philippe Perdrix avec Richard Touna (à Douala)

Déjà présent dans dix pays via Bank of Africa, le groupe marocain poursuit sa percée en Afrique subsaharienne.

«Nous avons décidé de prendre une position d’acteur financier leader en Afrique en élargissant sa couverture à une part importante du continent d’ici à 2015 », annonçait Jaloul Ayed, l’administrateur-directeur général de la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE Bank), au début du mois d’avril, à Rabat, lors du Africa Emerging Markets Forum. Les ambitions du groupe au sud du Sahara sont clairement identifiées. Il s’agit de développer le réseau dans de nouveaux pays, notamment au Cameroun, au Congo-Brazaville, au Gabon, jusqu’en Angola, et, d’autre part, de renforcer le pôle banque d’investissement et de capital-investissement en Afrique.
Cette stratégie a franchi une nouvelle étape au Cameroun puisque Jaloul Ayed a été reçu, le 15 mai dernier à Yaoundé, par le Premier ministre, Ephraïm Inoni. Les discussions ont principalement porté sur la création d’une filiale à Douala, la capitale économique du pays. Dans l’attente de l’agrément de la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac), le projet semble bien avancé. L’ouverture est prévue pour septembre 2008 et le directeur, Serge Yannick Nana, a été recruté. Les priorités seront le financement des investissements et l’immobilier.

UBA s’implante aussi

Cette arrivée programmée au Cameroun intervient après celle de United Bank for Africa (UBA), dont les activités ont officiellement démarré le 14 mai. S’appuyant sur cinq agences, le premier groupe nigérian et ouest-africain (7,1 milliards de dollars de total de bilan en 2006) envisage de couvrir rapidement l’ensemble du pays en axant son développement sur une gamme complète des services bancaires aux particuliers (gestion de compte, dépôts, crédits, monétiqueÂ). À ce jour, les trois premières banques camerounaises sont respectivement la Société générale de banques au Cameroun (SGBC : 791,4 millions de dollars en 2006), la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec : 784,4 millions de dollars) et Afriland First Bank (572,5 millions de dollars). Pour beaucoup d’observateurs, ce classement est appelé à être bouleversé dans les prochaines années.
Quant à BMCE Bank, elle poursuit sa percée en Afrique subsaharienne. Le groupe marocain dirigé par Othman Benjelloun a pris une participation de 35 %, fin 2007, dans Bank of Africa, présent dans une dizaine de pays. Il faudra aussi compter sur la filiale d’investissement MediCapital, basée à Londres, qui a bien l’intention de développer son périmètre sur le continent.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte