Archives

Décrispation avec Air France

Par
Mis à jour le 26 mai 2008 à 17:03

Tendues, voire au bord de la rupture en 2007, les relations entre Air France et le Congo-Brazzaville se sont sensiblement améliorées. Négociée entre la direction de la compagnie et le ministre des Transports Émile Ouosso, une seconde fréquence hebdomadaire Paris – Pointe-Noire sur Airbus A-330 vient d’entrer en service et une quatrième est envisagée en direction de Brazzaville d’ici à la fin de 2008. Des dessertes supplémentaires qui ont déjà quelques effets positifs sur le niveau des tarifs, dont la baisse était l’une des exigences de la partie congolaise.
Reste qu’Air France doit faire face, depuis un mois, aux pénuries récurrentes de kérosène sur les aéroports de Brazzaville et de Point-Noire, qui obligent souvent ses appareils à faire une escale technique à Douala pour remplir leurs réservoirs. Coût du détour : 40 000 euros à chaque fois.