Économie

Qatar National Bank acquiert 12,5 % d’Ecobank

Qatar National Bank a annoncé ce jeudi avoir racheté les actions de la société Amcon dans le capital d’Ecobank. Le groupe qatari, leader dans la région du Golfe, ambitionne de devenir le premier groupe bancaire de la zone Afrique et Moyen-Orient en 2017.

Par
Mis à jour le 4 septembre 2014 à 16:43

Le montant de cette prise de participation devrait dépasser 200 millions de dollars. DR

Mis à jour le 04/09/2014, à 18H45 CET, suite à la publication du communiqué d’Ecobank.

Qatar National Bank (QNB) a annoncé ce jeudi 4 septembre avoir réalisé une prise de participation minoritaire de 12,5 % dans le capital d’Ecobank Transnational Incorporated. La transaction consiste en l’acquisition « d’actions ordinaires et d’actions privilégiées convertibles détenues par la société Asset Management Company du Nigeria (AMCON) sur la Bourse du Nigeria (‘Nigerian Stock Exchange’) », indique Ecobank dans un communiqué.

‘Ce partenariat stratégique avec QNB permettra un meilleur accès d’Ecobank aux régions Afrique du Nord et pays du Golfe’, estime Albert Essien, patron d’Ecobank.

Partenariat stratégique

Le montant de la transaction n’a pas été rendu public, mais l’opération devrait atteindre plus de 220 millions de dollars et faire de QNB le deuxième actionnaire du groupe bancaire panafricain, derrière le fonds de pension sud-africain Public Investment Corporation et devant IFC, la filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé.

« À la suite de cette transaction, Ecobank a engagé des discussions avec QNB en vue d’un partenariat stratégique afin de permettre aux deux banques de renforcer leurs relations d’affaires dans l’intérêt commun de leur clientèle respective », souligne le groupe panafricain, qui indique disposer d’un partenariat de ce type « avec le géant bancaire sud-africain Nedbank, ce qui en fait un acteur majeur en Afrique sub-saharienne et Afrique du Sud ».

« Ce partenariat stratégique avec QNB, une des banques les plus solides du monde, permettra un meilleur accès de Ecobank aux régions Afrique du Nord et pays du Golfe », a indiqué pour sa part Albert Essien, directeur général d’Ecobank.

Lire aussi : 

Dossier finance : le modèle panafricain est-il en panne ?

Albert Essien : un homme du sérail à la tête d’Ecobank

Devenir n°1 dans la région Afrique & Moyen-Orient

Le groupe qatari est la première banque de la région du Golfe, avec un total de bilan de 125 milliards de dollars en 2013. QNB, qui est présent dans 26 pays et sur trois continents, a annoncé son intention de devenir la première banque de la zone Afrique et Moyen-Orient d’ici à 2017.

Le groupe y occupe actuellement le second rang, derrière le sud-africain Standard Bank. Cette entrée au capital d’Ecobank est la deuxième opération d’envergure réalisée par QNB dans le secteur bancaire africain en mois de deux ans. En mai 2013, le groupe, détenu à 50 % par le fonds souverain du Qatar, a finalisé l’acquisition de la filiale égyptienne de Société Générale pour 2 milliards de dollars.

Résultats

Ecobank est présent dans 36 pays africains. Au 30 juin 2014, le groupe affichait un total de bilan de 23,4 milliards de dollars, pour un produit net bancaire de 1,073 milliard de dollars (en hausse de 14 % par rapport à juin 2013) et un résultat net consolidé de 193,8 millions de dollars, en progression de 15 % sur un an.