Politique

Filali fait des vagues

Par
Mis à jour le 26 mai 2008 à 17:02

Les nombreuses interviews accordées par l’ancien Premier ministre (et ex-ministre des Affaires étrangères) de Hassan II, Abdellatif Filali, à l’occasion de la publication de son livre Le Maroc et le monde arabe (éd. Scali, Paris), n’en finissent pas de susciter des commentaires, parfois acerbes, dans les milieux politiques du royaume.
Dernière réaction en date, indignée et pour l’instant non publique, celle d’un groupe de rédacteurs du volumineux rapport « 50 ans de développement humain et perspectives 2025 », diffusé en 2006 en même temps que celui de l’Instance Équité et Réconciliation et qui a mobilisé, sous la houlette du conseiller du roi, Meziane Belfqih, une centaine de chercheurs, universitaires et personnalités politiques. Les auteurs de ce rapport très largement diffusé n’ont pas du tout apprécié la teneur d’un récent entretien d’Abdellatif Filali avec le mensuel Version homme, dans lequel l’ancien grand commis du royaume regrettait le faible niveau, selon lui, des commémorations du cinquantenaire de l’indépendance du Maroc : « Le roi a fait un discours, c’est bien, mais c’était tout. [Â] Je n’ai pas l’impression que beaucoup de gens écrivent ici. » Dans un texte dont J.A. a reçu copie, les contributeurs estiment « opportun de rétablir certaines vérités », notamment leur propre rapport, celui de l’IER et la cérémonie officielle de commémoration présidée par le roi à Rabat en novembre 2006.