Société

Fin des volants à droite

La future usine Renault-Nissan de Tanger emploiera 6 000 personnes. L’industrie locale devra s’adapter.

Par
Mis à jour le 26 mai 2008 à 17:03

D’où viennent les modes ? Nul ne sait. Mais devant la progression du nombre de voitures à volant à droite circulant au Cameroun, Gounoko Haounaye, le ministre des Transports, a décidé de les interdire sur le territoire national à compter du 1er octobre prochain. Tout contrevenant verra sa voiture saisie. Les véhicules à volant à droite roulent dans des pays comme l’Afrique du Sud, où la circulation se fait sur la voie de gauche. Partout ailleurs, ils sont inadaptés à la première règle de la sécurité : une bonne visibilité. Quant aux Camerounais, qui appréciaient ces voitures parce qu’elles sont différentes des autres, ils devront trouver d’autres solutions pour se distinguer.