Archives

Latécoère baisse la voilure

Par
Mis à jour le 26 mai 2008 à 17:03

L’acquisition annulée de deux usines d’Airbus en France, à Méaulte et Saint-Nazaire, par Latécoère pourrait avoir des répercussions jusqu’en Tunisie. À l’occasion de sa visite dans le pays à la fin d’avril, le président français Nicolas Sarkozy avait annoncé un investissement de 50 à 100 millions d’euros pour la fabrication de pièces d’Airbus et la création de 1 500 emplois. Mais le site devait être alimenté par les deux usines françaises qui, à l’époque, devaient être reprises par Latécoère. Tout n’est pas perdu puisque, de source tunisienne, on évoque une implantation directe d’Airbus. De son côté, Latécoère, qui possède déjà deux sites industriels (fabrication de câblage) près de l’aéroport de Tunis, s’est engagé à y créer 200 emplois et devrait construire un troisième site pour faire face à son développement.