Archives

Menaces sur l’emploi à Gabon Télécom

Par
Mis à jour le 26 mai 2008 à 17:03

Le 19 mai, les syndicats de Gabon Télécom ont été informés qu’un plan de licenciement concernant 800 employés, sur un total de 1 300, serait prochainement exécuté. Ce coup de balai radical est la conséquence d’une rationalisation de la gestion, à l’oeuvre depuis l’acquisition, en février 2007, de 51 % du capital par Maroc Télécom. À son arrivée, le nouvel actionnaire a découvert que la masse salariale ne représentait pas, comme annoncé, 20 % du chiffre d’affaires 2007, mais 65 % (en comparaison, la masse salariale de Maroc Télécom représente 9 % de son chiffre d’affaires). Par ailleurs, les dettes se sont révélées plus élevées que prévu et des contrats léonins avec les fournisseurs ont été mis au jour. Conformément à un accord passé avec Maroc Télécom, c’est au gouvernement gabonais qu’incombe la mise en oeuvre du plan de licenciement.