Archives

Moussa Benhamadi, un homme de réseaux

L’opérateur public traverse depuis cinq mois une zone de fortes turbulences. Au coeur de la tourmente, Mobilis, sa filiale de téléphonie mobile. Son redressement est l’une des clés de l’avenir du groupe.

Par - F.G.
Mis à jour le 26 mai 2008 à 17:03

Troisième PDG DEPUIS LA FIN DE 2007 à la tête d’AT, Moussa Benhamadi a davantage un profil « ingénieur » que « financier ». Chercheur en systèmes d’information et réseaux, promoteur d’Internet en Algérie, il fonde en 1986 le Centre de recherche sur l’information scientifique et technique (Cerist), devenu en 1993 le premier fournisseur d’accès à Internet du pays et choisi par l’Union européenne comme « pôle de compétences dans le cadre du développement du commerce électronique avec les pays méditerranéens ». Moussa Benhamadi dirige le Cerist jusqu’en 2002, avant d’être élu député à l’Assemblée populaire nationale sur les listes FLN. Âgé de 55 ans, Moussa Benhamadi a occupé de hauts postes dans l’enseignement et présidé quantité d’instances officielles. Il dirige notamment la commission nationale d’enseignement virtuel de février 2003 jusqu’à sa nomination. Il est aussi membre du Comité national pour l’aménagement du territoire « Algérie 2025 ».