Politique

Côte d’Ivoire : ce que Ouattara et Soro se sont dit lors de leur tête-à-tête tendu

Guillaume Soro et Alassane Ouattara, le 7 janvier 2019 à Abidjan lors des voeux du chef de l'État. © DR-Présidence ivoirienne

Alassane Ouattara a reçu samedi en audience Guillaume Soro, le président de l’Assemblée nationale. Un rendez-vous qui n’a pas vraiment permis d’améliorer les relations entre les deux hommes, devenues difficiles au fil des mois.

Avant cette rencontre, samedi à la résidence de Cocody-Riviera Golf du chef de l’État, les deux hommes « communiquaient souvent via leurs aides de camp respectifs : Herman Koné, pour Guillaume Soro, et Bakari Diarrassouba, pour le président Ouattara », confie une source bien informée. Ils se sont également rencontrés le 19 décembre dernier, dans les salons de la présidence ivoirienne, à l’occasion du dîner d’État donné en l’honneur de Paul Kagame. Mais ce jour-là, ils ne se sont pas serré la main. Le tête-à-tête inédit de samedi, qui a duré un peu plus d’une demi-heure, était une sorte de rendez-vous de clarification. Une occasion attendue depuis plusieurs mois.


>>> À LIRE – Côte d’Ivoire : la visite de Soro à Bédié, premier pas vers une alliance ?


Alassane Ouattara reproche à Guillaume Soro son peu d’implication dans la formation du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et pour la paix (RHDP), le parti au pouvoir. Guillaume Soro, de son côté, suspecte le président et son entourage de chercher à l’isoler et de le pousser vers la sortie.

Mise au point en tête-à-tête

Lors de leur rencontre de début juillet 2018, Téné Birahima Ouattara – alias « Photocopie » – ministre des Affaires présidentielles, et Sidiki Konaté, ancien bras droit de Guillaume Soro et actuel ministre de l’Artisanat, étaient présents.

Le chef de l’État a voulu mettre fin aux tergiversations de Guillaume Soro

Samedi, le chef de l’État et le président de l’Assemblée nationale étaient seuls pendant l’essentiel de leur échange, qui s’est déroulé en fin d’après-midi. La première dame, Dominique Ouattara, a fait un passage pour donner à son époux des nouvelles d’un proche en petite santé, et en a profité pour saluer Guillaume Soro, avant de s’éclipser.


>>> À LIRE – Côte d’Ivoire : Guillaume Soro prend un peu plus ses distances avec le RHDP


L’audience n’était ni conviviale, ni chaleureuse. « Le chef de l’État a voulu mettre fin aux tergiversations de Guillaume Soro, qui n’a toujours pas affiché une position claire sur son appartenance ou non au parti unifié, le RHDP », croit savoir un proche d’Alassane Ouattara.

Cette même source précise que le président a « clairement et ouvertement demandé à Guillaume Soro de démissionner à la fois du RHDP et de la présidence du Parlement s’il ne se sentait plus concerné par la coalition au pouvoir ». Soro a ensuite pris congé en promettant de réfléchir à la requête du chef de l’État avant de lui faire un retour.

De son côté, Alassane Ouattara a appelé son frère Téné Birahima Ouattara, qui avait introduit Soro auprès de son aîné lorsque celui-ci était dans l’opposition, pour évoquer avec lui cette rencontre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte