Société

400 radars supplémentaires

La future usine Renault-Nissan de Tanger emploiera 6 000 personnes. L’industrie locale devra s’adapter.

Par
Mis à jour le 26 mai 2008 à 17:03

La gendarmerie algérienne va, d’ici à la fin de 2009, recevoir 400 nouveaux radars destinés à détecter les excès de vitesse. Cette dotation portera alors à 520 le nombre de radars en service. « Notre but est que chaque unité de gendarmerie dispose de huit radars, a déclaré le commandant Ali Bellouti, chargé de la sécurité routière au Commandement général de la gendarmerie nationale. C’est le minimum pour contrôler un parc automobile qui dépasse maintenant les 5 millions de véhicules. »