Elections

Élections en RDC : le camp Fayulu se dit « largement en tête », celui de Ramazani Shadary est « serein »

Le candidat de l'opposition Martin Fayulu, au centre, arrive pour voter dimanche 30 décembre 2018 à Kinshasa. © Jerome Delay/AP/SIPA

Selon son directeur de campagne, l’opposant Martin Fayulu est « largement en tête » après que « le tiers des bulletins de vote a été dépouillé ». Dès le 30 décembre au soir, le camp de l'autre poids lourd de l'opposition, Félix Tshisekedi, avait revendiqué 44% des voix, selon des résultats partiels. L’entourage du candidat de la majorité, Emmanuel Ramazani Shadary, s’est pour sa part dit « serein » mais se refuse, pour l’heure, à avancer des résultats.

Vingt-quatre heures tout juste après la fermeture théorique des bureaux de vote en RDC, le camp de l’opposant Martin Fayulu s’est finalement risqué à annoncer des « tendances » à Kinshasa.

« Les tendances sont sans appel : elles mettent le candidat de la coalition Lamuka, Martin Fayulu Madidi, largement en tête », a déclaré devant la presse son directeur de campagne, Pierre Lumbi, au siège kinois du parti politique G7, le 31 décembre, peu après 17 heures.

Ces « tendances » s’appuient sur « plus d’un tiers des bulletins de vote […] dépouillés sur le plan national », selon Pierre Lumbi.

Plus tôt dans la journée, Barnabé Kikaya Bin Karubi, l’un des porte-paroles du candidat de la majorité, Emmanuel Ramazani Shadary, s’était quant à lui refusé à « proclamer anticipativement les résultats électoraux », afin de respecter « l’acte d’engagement » signé par le candidat, sur proposition de la SADC. « Notre plate-forme est sereine », avait-il toutefois ajouté dans cette déclaration à la presse, au jardin botanique de la capitale.

De son côté, l’équipe de Félix Tshisekedi avait annoncé des « tendances » dès la soirée du 30 décembre, peu de temps après la fermeture des bureaux de vote, par la voix de son directeur de campagne, Vital Kamerhe. Félix Tshisekedi réunit « autour de 44% [des suffrages exprimés], sur des données qui représentent 30% [du total] », avait-il déclaré. Selon lui, Martin Fayulu était alors à 21%, et Emmanuel Ramazani Shadary à 5,6%.

Des premiers résultats publiés le 1er janvier ?

Les premiers résultats partiels officiels pourraient être publiés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) ce mardi 1er janvier.

Par « mesure de sécurité », la rentrée scolaire a été repoussée au 21 janvier dans les établissements belges et français de RDC. Elle devait initialement intervenir le 7 janvier, au lendemain de la proclamation des résultats par la Ceni.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte