Sécurité

RDC : le crash d’un avion militaire à Beni fait 39 blessés

Un Antonov AN-148 (photo d'illustration). © Wikimedia Commons

Un avion militaire s'est écrasé à Beni, à l'est de la RDC, lundi 24 décembre. Selon une source militaire congolaise, une quarantaine de blessés est à déplorer.

L’Antonov, qui venait de la ville de Kisangani avec, à son bord, une soixantaine de soldats et quatre membres d’équipage, a raté son atterrissage à l’aéroport de Mavivi, a indiqué à Jeune Afrique le capitaine Mak Hazukay, porte-parole de l’armée dans la région. Cet avion, précise-t-il, « transportait une soixantaine de soldats qui venaient de terminer leur formation à Kitona » – à l’ouest de Kinshasa.  

Ces militaires étaient attendus dans cette région, où sévissent notamment les rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) pour « renforcer les effectifs de l’armée congolaise », aux prises avec de nombreux groupes armés, a-t-il précisé. 

Appareil irrécupérable

L’avion est « irrécupérable » a ajouté l’officier, sans communiquer d’informations sur les raisons de l’accident. Parmi la soixantaine de soldats à bord , « 39 ont été blessés. Ils ont été acheminés vers l’hôpital général de Beni », a par ailleurs affirmé à Jeune Afrique un responsable de la justice militaire.


>>> À LIRE – Présidentielle en RDC : un avion affrété par la Ceni s’est écrasé près de Kinshasa


À l’aéroport de Mavivi, l’incendie produit suite au crash a été maîtrisé grâce aux pompiers de la Monusco, qui possède une base sur place. Ce crash est le deuxième survenu ces derniers jours en RDC, après celui d’un avion cargo de la compagnie Gomair affrété par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte