Sécurité

Terrorisme : le jihadiste français Peter Cherif extradé de Djibouti vers la France

Lors de la cérémonie en hommage des victimes des attentats de Paris aux Invalides.

Lors de la cérémonie en hommage des victimes des attentats de Paris aux Invalides. © Francois Mori/AP/SIPA

Arrêté par la police djiboutienne le 16 décembre, le jihadiste français Peter Cherif devrait être extradé vers la France dans la soirée. Il est notamment soupçonné d’être le « possible commanditaire » des attentats survenus à Paris en janvier 2015.

Peter Cherif, alias Abou Hamza, foulera le sol français le 23 décembre au matin, après une cavale de près de neuf ans. C’est en tout cas ce qu’assure à Jeune Afrique une source sécuritaire djiboutienne, selon laquelle ce jihadiste français devait embarquer dans la soirée sur le vol Air France AF 669 au départ de Djibouti.

Présenté comme un « possible commanditaire » des attentats de janvier 2015 à Paris, du fait de ses liens avec les frères Kouachi, ce jihadiste de 36 ans ne fait toutefois l’objet, selon une source judiciaire, d’aucun mandat d’arrêt dans ce dossier où le parquet de Paris vient de requérir un renvoi aux assises pour 14 suspects.

En fuite depuis mars 2011, alors qu’il venait d’être condamné en France à 5 ans de prison pour sa participation à la filière des Buttes-Chaumont, celui qui était considéré comme l’un des jihadistes les plus recherchés au monde avait, depuis, trouvé refuge au Yémen.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte