Économie

Gabon : le FMI débloque 99 millions de dollars

Vue de Libreville © Tiphaine Saint-Criq pour JA

Si les résultats obtenus par le Gabon se sont améliorés, permettant le déblocage d'un versement de 99 millions de dollars dans le cadre de l'accord triennal conclu en juin 2017, l’institution internationale juge nécessaire la poursuite de l'assainissement budgétaire.

Le 19 décembre, le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un décaissement de 99 millions de dollars (85,6 millions d’euros) en faveur du Gabon. Cela fait suite à l’achèvement de la troisième revue du programme économique du pays, qui est appuyé par un accord au titre du mécanisme élargi de crédit.

« Nécessaire de poursuivre l’assainissement des finances publiques »

D’après Mitsuhiro Furusawa, directeur général adjoint et président du Conseil d’administration par intérim du Fonds, « les résultats obtenus par le Gabon […] se sont améliorés ». Le gouvernement gabonais a pris « des mesures importantes et difficiles pour maintenir le programme en bonne voie en dépit des élections législatives ». « Cependant, la reprise économique demeure fragile et il est nécessaire de poursuivre l’assainissement des finances publiques et d’opérer des réformes cruciales pour réaliser une croissance vigoureuse et durable », note Mitsuhiro Furusawa.

Parmi les priorités selon l’adjoint de Christine Lagarde, « accroître les recettes non-pétrolières », « maîtriser les dépenses non-prioritaires », « renforcer l’exécution du budget et la gestion des recettes pétrolières » et « préserver la stabilité du secteur financier ». « Les autorités ont l’intention d’accélérer la liquidation des trois banques en difficulté et de s’attaquer promptement au niveau excessif des prêts improductifs », souligne-t-il.


>>> À LIRE : Afrique centrale : un système bancaire fragile


Des perspectives « prometteuses » à moyen terme

Le total des décaissements jusqu’à présent dans le cadre de cet accord atteint 395,9 millions dollars. L’accord triennal conclu avec le Gabon, d’un montant de 642 millions de dollars, a été approuvé par le conseil d’administration du Fonds le 19 juin 2017.

Cette troisième revue de l’accord en faveur du Gabon a été préparée par une mission qui s’est rendue dans le pays du 7 au 16 novembre. Selon la communication des services du Fonds, l’économie gabonaise se redresse progressivement. « La croissance est estimée à environ 1,2 % en 2018, contre 0,5 % en 2017, bien que la production de pétrole ait été inférieure aux prévisions. » indique ce document. « La reprise devrait s’affermir en 2019 et les perspectives à moyen terme restent prometteuses, avec une projection de croissance du PIB de 3,1 % en 2019 et de 5 % à moyen terme ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte