Sécurité

Cameroun : le général des Forces de défense de l’Ambazonie abattu par l’armée

Des membres de la Brigade d'intervention rapide (BIR) camerounaise, lors d'une opération contre Boko Haram en mars 2016. © REUTERS/Joe Penney

Le général Ivo, commandant des Ambazonia Defense Forces (ADF), a été tué par l'armée camerounaise, vendredi 21 décembre à Teke, une localité proche de Kumba, dans la région anglophone du Sud-Ouest.

Selon une source sécuritaire, le combattant sécessionniste connu sous le nom de Général Ivo, qui dirigeait les ADF sur le terrain, a été victime d’un raid effectué par le Bataillon d’intervention rapide (BIR) de l’armée camerounaise, dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 décembre.


>>> À LIRE – Diplomatie : comment le Sénat américain met la pression sur le Cameroun dans la crise anglophone


Le corps du défunt a ensuite été transféré à la base militaire du BIR pour identification. Les principaux leaders sécessionnistes avaient déjà annoncé sur les réseaux sociaux la mort du général Ivo. « Ce matin, l’un de nos plus courageux combattants a été tué dans la bataille de Teke. C’était un homme d’exception, un vrai soldat de l’Ambazonie », a écrit Benedict Kuah, chef de l’Ambazonia Defense Council.

Le général Ivo est remplacé par le brigadier-général Efang, élevé au rang de général des Ambazonia Defense Forces. « Il reprend le flambeau, alors que nous poursuivons notre marche inévitable vers Buea, et assume désormais une énorme responsabilité », a conclu Benedict Kuah.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte