Bourse

L’Ivoirien Parfait Kouassi s’installe à la présidence de la BRVM

De g. à d., Pierre Atepa Goudiaby, ex-président de la BRVM, son successeur Parfait Kouassi et le directeur général, Edoh Kossi Amenounve. © BRVM

Le numéro 2 de la Chambre de commerce de d'industrie ivoirienne a été désigné le 18 décembre comme nouveau président de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), en remplacement du Sénégalais Pierre Atepa Goudiaby, démissionnaire.

L’incursion en politique de l’architecte sénégalais Pierre Goudiaby Atepa, qui s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle dans son pays, a mis fin prématurément à son mandat de président de la BRVM, une fonction qu’il occupait depuis 2015 et dans laquelle il avait été reconduit en juin dernier.

Suite à sa démission, c’est l’Ivoirien Parfait Kouassi qui, en sa qualité d’administrateur au titre de la Chambre de commerce et d’industrie ivoirienne, dont il est le premier vice-président, a été choisi par lors du conseil d’administration du 18 décembre, au Bénin, pour prendre les rênes de la Bourse régionale des valeurs mobilières.

« Il y a lieu d’être reconnaissant à Pierre Goudiaby, pour son rôle dans la visibilité et la promotion de la Bourse et son insistance sur la culture de l’innovation, de l’ambition et de la motivation permanente des équipes », a déclaré Félix Edoh Kossi Amenounve, directeur général de la BRVM, qui se réjouit de ce « passage de témoin en douceur », signe selon lui « de la bonne gouvernance et de la maturité de l’institution ». Sous la supervision du Sénégalais, la BRVM a notamment approuvé son plan stratégique 2018-2021, qui entend faire de l’institution financière un acteur important du développement de l’Afrique de l’Ouest.

Projets ambitieux

Quatre missions principales seront assignées au successeur de Pierre Atepa Goudiaby : la consolidation de la gouvernance institutionnelle des organes centraux de la BRVM, le renforcement de l’image et de la visibilité de la bourse sur le plan continental et international – l’institution est actuellement engagée dans une vaste campagne de vulgarisation de la culture boursière dans la zone de l’UEMOA -, le lancement des actions de consolidation patrimoniale de la BRVM, et enfin l’amélioration des conditions d’employabilité du personnel.


>>> À LIRE : Bourse : à Abidjan la BRVM lance un pôle de soutien aux PME


« Nous comptons créer une école de formation de la Bourse, et avec le directeur général nous allons mobiliser les équipes pour développer les activités du marché en créant de nouveaux compartiments boursiers, notamment pour les matières premières, les mines et les obligations pour la diaspora », a confié à Jeune Afrique Parfait Kouassi, qui débarque dans un environnement de morosité au niveau  du marché financier : la semaine du 10 au 14 décembre, en particulier, a été marquée par un rouge dominant.

Carrière dans le secteur pharmaceutique

La Bourse a clôturé avec une baisse du BRVM composite qui est passé sous la barre des 170 points. Cet indice a perdu 0,32 % de sa valeur pour chuter à 169,69 points, tandis que le second indice, le BRVM 10, est tombé à 160,06 – soit une chute de 0,76 %.

Au sein de la BRVM et du dépositaire central (DR/BR) depuis 2017, Parfait Kouassi pilotait jusque-là les travaux du comité d’audit et des risques. Le nouveau président, titulaire d’un doctorat en pharmacie obtenu à l’Institut de biochimie de Paris-Orsay (Université Paris XI), a un parcours bien rempli dans le monde des affaires. Entre 2009 et 2017, il a occupé le poste de PDG du Groupement pharmaceutique de Côte d’Ivoire (GOMPCI) et celui d’administrateur général adjoint de l’entreprise Distribution pharmaceutique de Côte d’Ivoire (DPCI).

Parfait Kouassi est le premier Ivoirien à présider la BRVM depuis le départ fin 2010 du financier Tiemoko Yadé Coulibaly, l’actuel président de la Société générale de banques en Côte d’Ivoire.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte