Politique

Éthiopie : décès de l’ancien président Girma Woldegiorgis

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 15 décembre 2018 à 10h37
L’ancien président Girma Woldegiorgis à la tribune du parlement éthiopien le 9 octobre 2007 à Addis Abeba

L'ancien président Girma Woldegiorgis à la tribune du parlement éthiopien le 9 octobre 2007 à Addis Abeba © JOSE CENDON / AFP

L’ancien président éthiopien Girma Woldegiorgis est décédé samedi, deux semaines avant son 95e anniversaire, ont rapporté les médias d’Etat éthiopiens.

Girma a été président de l’Éthiopie pendant douze ans entre 2001 et 2013, un poste largement honorifique, sans réel pouvoir.

La cause de son décès, rapporté par l’Ethiopia Broadcasting Corporation (EBC) et d’autres médias publics, n’a pas été donnée.

Réconciliation

Girma parlait couramment l’amharique, la langue de travail en Ethiopie, l’afan oromo, sa langue maternelle, ainsi que l’anglais et le français.

Ces dernières années, Girma a participé activement aux efforts visant à favoriser la réconciliation entre l’Éthiopie et l’Érythrée, les frères ennemis de la Corne de l’Afrique, qui ont déclaré en juillet la fin de deux décennies d’hostilité et entamé un processus de réchauffement de leurs relations.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer