Défense

Burkina-France : la coopération sécuritaire au cœur de la visite de Kaboré à Paris

Roch Marc Christian Kaboré et Emmanuel Macron, au château de la Celle-Saint-Cloud, en décembre 2017. © Michel Euler/AP/SIPA

Roch Marc Christian Kaboré sera en visite officielle en France les 17 et 18 décembre. Il sera reçu à l'Élysée par Emmanuel Macron, avec lequel il sera largement question de coopération sécuritaire entre les deux pays.

Un peu plus d’un an après le discours d’Emmanuel Macron à l’université de Ouagadougou, le 28 novembre 2017, c’est au tour de Roch Marc Christian Kaboré de se rendre à Paris en visite officielle. Dès son arrivée, dimanche 16 décembre dans l’après-midi, il rencontrera ses compatriotes de la diaspora burkinabè en France.

Le lendemain, il recevra les honneurs militaires dans la cour des Invalides, puis s’entretiendra avec des chefs d’entreprises français à son hôtel, le Plaza Athénée. Il verra notamment les dirigeants du consortium formé par l’aéroport de Marseille-Provence et le fond d’investissement Meridiam, qui a signé début décembre un protocole de négociations exclusives avec les autorités burkinabè en vue de la réalisation du futur aéroport de Donsin, à Ouagadougou.

Situation sécuritaire dégradée

Roch Marc Christian Kaboré ira ensuite déjeuner à l’hôtel de Brienne avec Florence Parly, la ministre française des Armées, puis se rendra au palais de l’Élysée pour un entretien avec Emmanuel Macron. Lors de ces deux séquences, il sera avant tout question de sécurité.

Les deux présidents vont évoquer les moyens de renforcer les capacités armées et les capacités de renseignement des autorités burkinabè

Ces derniers mois, la situation sécuritaire s’est dégradée au Burkina Faso, notamment dans l’Est, où des groupes jihadistes mènent des attaques régulières contre l’armée et des civils. À Paris, les dirigeants français se montrent préoccupés par la spirale négative dans laquelle s’enfonce ce pays stratégique au Sahel. Début octobre, ils ont donc répondu favorablement à la demande d’appui de Ouaga et ont engagé des moyens aériens et terrestres de la force Barkhane dans le Nord et l’Est.


>>> À LIRE – Burkina : un nouveau front à l’Est


« Leur appareil sécuritaire est sous-dimensionné pour contrer la menace à laquelle ils font face », glisse une source à l’Élysée. « Les deux présidents vont donc évoquer les moyens de renforcer les capacités armées et les capacités de renseignement des autorités burkinabè. »

Coopération opérationnelle

Malgré la réticence de certains hauts gradés au sein de son état-major, Roch Marc Christian Kaboré souhaiterait accroître sa coopération opérationnelle avec la France et poursuivre des opérations conjointes avec Barkhane, comme celles qui ont été menées début octobre.

De leur côté, les autorités françaises se disent disposées à coopérer si le gouvernement burkinabè en fait la demande, comme le déclarait Florence Parly dans une interview à JA fin octobre. Les deux chefs de l’État aborderont également l’évolution du G5 Sahel, dont le Burkina Faso prendra la présidence tournante pour un an à partir de février.

À sa sortie de l’Élysée, Kaboré sera reçu à l’Assemblée nationale par son président, Richard Ferrand, puis dînera avec celui du Sénat, Gérard Larcher.

Mardi 17 décembre, il se rendra à l’université de Dijon, où il a fait une partie de ses études supérieures, et dont il sera solennellement fait docteur honoris causa. Il déjeunera ensuite avec François Rebsamen, le maire de la ville et ancien ministre de François Hollande, puis ira visiter Agronov, un pôle européen d’innovation en agroécologie. Le président burkinabè rentrera en fin de journée à Paris, d’où il repartira le lendemain en direction de Ouagadougou.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte