Économie

L’Égypte menace Apple de poursuites pour violation du droit de la concurrence

Des iPhone dans un Apple Store à Beijing en Chine, le mardi 11 décembre 2018. © Andy Wong/AP/SIPA

L'autorité égyptienne de la concurrence a menacé le géant américain Apple de poursuites pour violation au droit de la concurrence s'il ne renonce pas d'ici 60 jours aux "restrictions" imposées à des distributeurs locaux.

Selon un décret de l’autorité égyptienne publié lundi 10 décembre au journal officiel, la compagnie a « isolé géographiquement le marché égyptien » en imposant à ses distributeurs en Egypte des restrictions sur la fourniture de produits Apple à partir de distributeurs étrangers.

« Apple a réussi avec sa stratégie de marketing et de contrats à interdire toute forme d’importation parallèle », précise l’autorité égyptienne qui déplore que les distributeurs égyptiens ne puissent pas importer via d’autres distributeurs agréés hors d’Egypte.


>>> À LIRE – Apple abandonne l’Afrique à ses concurrents


Apple n’était pas disponible immédiatement mardi pour commenter le décret égyptien. Selon l’autorité égyptienne, la politique d’Apple a entraîné une hausse « injustifiée » des prix des produits du géant américain en Egypte, devenant plus chers que ceux vendus aux Emirats arabes unis, en Arabie saoudite, au Koweït et aux Etats-Unis.

Apple a réussi avec sa stratégie de marketing et de contrats à interdire toute forme d’importation parallèle

Une action en justice sera entreprise à l’encontre d’Apple et d’Arab Business Machine (ABM), le distributeur de la marque à la pomme aux Emirats Arabes Unis, si la compagnie ne retirait pas les restrictions d’ici à 60 jours, selon le décret.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte