Sécurité

Maroc : saisie de plus d’une tonne de cocaïne, sept personnes arrêtées

Un homme du Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ), le « FBI marocain », en octobre 2017 à Rabat. © DR / Image mise à disposition par le BCIJ

La police marocaine a annoncé samedi la saisie de plus d'une tonne de cocaïne lors d'une opération dans l'ouest du pays et l'arrestation de sept personnes soupçonnées d'être impliquées dans ce trafic.

Selon un communiqué du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) diffusé par l’agence de presse marocaine MAP, la drogue en provenance d’Amérique latine a été découverte à bord d’un camion près de la ville côtière d’El Jadida.

Sept personnes, dont le cerveau présumé de cette opération, ont été arrêtées « pour leurs liens présumés avec un réseau criminel transnational actif dans le trafic international de cocaïne entre le Maroc, l’Amérique latine et l’Europe« , a dit le communiqué. Les sept suspects sont tous de nationalité marocaine, a précisé le BCIJ.

Multiplication des routes de trafic

Selon les premiers éléments de l’enquête, « les quantités de cocaïne saisies ont été acheminées de l’un des pays d’Amérique latine par un navire commercial avant d’être déchargées au large des eaux continentales du royaume et transférées ensuite à bord d’un navire de pêche côtière vers les côtes d’El Jadida », a dit le BCIJ.

« La cocaïne a ensuite été chargée vers la plage via des canots pneumatiques et transférée par voie terrestre à bord d’un camion », a-t-il ajouté.

Les suspects ont été placés en garde à vue, selon le BCIJ qui affirme continuer son enquête afin de découvrir d’éventuelles ramifications de ce réseau au niveau régional et international.

La dernière décennie a vu se développer différentes routes de trafic de cocaïne à destination de l’Europe, en provenance d’Amérique centrale, le plus souvent via différents pays ouest-africains puis l’Afrique du Nord, selon un rapport de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime.

Les quantités qui transitent par la région restent toutefois marginales à l’échelle mondiale, selon ce rapport.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte