Économie

Cette semaine dans Jeune Afrique

Cette semaine dans la section économique de Jeune Afrique : l’effondrement du prix du coton, l’alliance entre la banque marocaine BCP et l’ivoirienne Banque Atlantique, l’offensive des PME franciliennes et la création d’un compartiment PME à la bourse d’Abidjan.

Par
Mis à jour le 18 juin 2012 à 11:48

Cette semaine dans Jeune Afrique : l’effondrement des prix du coton.

Cette semaine, Jeune Afrique (édition datée du 17 au 23 juin 2012) enquête sur les prix du coton. Depuis son plus haut historique de mars 2011, le cours du coton s’est effondré dans un contexte d’hypervolatilité, un mini krach qui s’explique notamment par une augmentation de la production associée à une baisse de la consommation.

Au sommaire

Coton
C’est l’avalanche
Le Burkina Faso lève le pied sur les OGM

Entreprises & marchés
Banques marocaines
Comme on se retrouve…
PME françaises – À la reconquête des marchés perdus
Informatique – Intraitable Sage
Produits pharmaceutiques – La tradition malgache s’impose en beauté

Décideurs
Hôtellerie – Hassan Ahdab : « partout où se présente une opportunité, Starwood la saisira »
Notation – Lydie Boka, analyste multicritère

Marchés financiers
Afrique de l’Ouest – Les PME auront-elles la cote ?
Construction – La surprise Bernabé
Baromètre – Nigerian Breweries

Résultat, aujourd’hui, le marché déborde. Malgré le désengagement de beaucoup de cultivateurs, l’offre devrait rester supérieure de 50% à la demande. Comme pour beaucoup de matières premières, la réponse viendra sans doute de Chine.

Grâce aux prix garantis, les producteurs devraient pouvoir traverser la crise ; en revanche, les sociétés cotonnières qui avaient retrouvé des couleurs en 2011 risquent de subir un coup dur. Aucun retournement de tendance n’est attendu avant la prochaine campagne.

Dans le domaine bancaire, Jeune Afrique revient sur les détails de l’alliance entre la banque ivoirienne Banque Atlantique et le groupe marocain BCP. Ce dernier rejoint deux autres groupes chérifiens en Afrique subsaharienne, Attijariwafa Bank et BMCE Bank. BCP va injecter 88,4 millions d’euros dans le nouveau holding.

Jeune Afrique se penche également sur la lancement le 19 juin par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris du Comité d’échanges Afrique-France dont l’objectif est d’inciter les PME d’Île de France à se lancer sur le continent. 150 chefs d’entreprise africains y sont attendus, tous secteurs d’activité confondus. Les adhérents échangeront bons conseils et carnets d’adresses lors de trois rassemblements annuels.

Toujours concernant les PME, dans la section marchés financiers cette fois, Jeune Afrique s’interroge sur le potentiel de la création d’un compartiment dédié aux PME à la Bourse régionale des valeurs mobilières d’Abidjan (BRVM). Malgré un fort besoin de capitaux, les PME des huit pays de l’Uemoa ont du mal à trouver des financements. La bourse sera-t-elle la solution ?