Archives

L’élégance est faite de détails

Les conseils de Ludovic Kamgué, maître-tailleur à Paris

Après des études d’ingénieur en textile et des débuts comme responsable technique pour Dior, Thierry Mugler puis Georges Rech, Ludovic Kamgué prend le pari de créer sa propre marque, Stradel’s. À 36 ans aujourd’hui, il est à la tête de deux boutiques de vêtements haut de gamme à Paris et de deux autres au Cameroun, d’où il est originaire. Située dans le quartier du Champ-de-Mars, près de la tour Eiffel, sa première adresse parisienne remonte à 1999. Son succès se confirmant, il vient d’en ouvrir une seconde dans le quartier de la Madeleine.

1 Cravate. Choisir une cravate unie ou présentant de discrètes figures géométriques, comme de fines rayures. L’heure n’est plus aux dessins. Hermès a ses inconditionnels, souvent des financiers ou des diplomates, mais il faut préférer les grandes maisons qui travaillent sous leur propre label. Pour la couleur, je recommande des teintes qui relèvent un peu la grisaille ambiante mais restent sobres, comme mauve, prune ou bordeaux. Priorité à la tonalité de l’ensemble costume, chemise et boutons de manchettes.

2 Costume. Préférez la veste deux boutons ou un bouton haut si vous êtes petit ou gros. Pour les autres, un, deux ou trois boutons, voire veston croisé, mais cette coupe est un peu dépassée. Tout comme les pinces aux pantalons. Pour le tissu, seul le toucher compte. Trop de gens ne jurent que par les étiquettes, comme Super 100. En réalité, pour le même label, il y a presque autant de qualités que de fabricants. Savoir enfin qu’un beau costume demande toujours à être ajusté à votre physique, même en prêt-à-porter.

3 Chemise. Le coloris de la chemise doit être en harmonie avec le reste de la tenue. Le ton sur ton, c’est dépassé, sauf dans des couleurs foncées et pour une soirée. Dans tous les cas, les manches courtes sont à proscrire. Bras légèrement repliés, la chemise doit dépasser d’un centimètre de la manche du costume, ce qui suppose d’éviter de porter une montre trop grosse. Une longueur de manches inadaptée peut ruiner le look. Il est souvent sage de faire appel à un maître-tailleur pour ses chemises aussi bien que pour ses costumes.

4 Ceinture ou bretelles ? Les détails en cuir attirant l’oeil, mieux vaut assortir la ceinture aux chaussures. Sa couleur ne doit pas trancher avec celle du costume, pour ne pas couper la silhouette. Pas de boucle dorée si les boutons de manchette ou l’épingle à cravate ne le sont pas. Autrefois associées à la tenue des hommes d’affaires d’âge mûr, les bretelles n’hésitent plus à se montrer, le motif des lanières pouvant correspondre à la personnalité ou à l’humeur. De plus, elles accentuent les lignes verticales du corps.

5 Chaussures. Grand retour des chaussures italiennes, belles, élégantes et mode. Comme, en France, les Berluti, en raison de leur apparence inimitable, ou leurs concurrentes Aubercy, un peu moins chères. Plus classiques, les grandes marques anglaises comme Crockett & Jones, Lobb ou encore Weston ont toujours leurs inconditionnels. Mais le vrai luxe, c’est d’avoir ses habitudes chez un bottier qui gardera précieusement la forme à vos exactes dimensions pour réaliser autant de modèles que vous le souhaitez.

6 Chaussettes. La touche finale ou, pis, le détail qui peut tout anéantir. Quelle que soit sa forme, sa taille ou sa couleur, la chaussette est unie, dépourvue du moindre motif, finement côtelée. Le bon goût exclut toute forme de fantaisie. Elle peut être mi-mollet ou plus longue, chaque camp a ses adeptes, pourvu qu’en aucune circonstance le mollet nu soit visible. La matière est fine mais opaque, surtout pas transparente. Jamais de chaussettes blanches. Pour un costume clair, assortir avec les chaussures.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte