Politique

Municipales en Côte d’Ivoire : la victoire de Jean-Louis Moulot à Grand-Bassam annulée

Jean Louis Moulot du parti RDR © © Ananias Léki Dago pour J.A.

Il y aura bien de nouvelles élections municipales à Grand-Bassam. Après Port-Bouet et Lakota, la Cour suprême a annulé, vendredi 30 novembre, les résultats des élections locales à Grand-Bassam. Le scrutin a également été invalidé à Bingerville, Rubino et Booko. Les prochaines échéances électorales dans ces quatre villes sont prévues dans trois mois.

C’est un « ouf » de soulagement pour Georges Ezaley. Le maire sortant PDCI de Grand-Bassam n’a jamais voulu reconnaître sa défaite, pourtant proclamée par la Commission électorale indépendante.

Comme de nombreux candidats (103 au total), Georges Ezaley saisira la Chambre administrative de la Cour suprême pour faire invalider la victoire de son adversaire. Jean-Louis Moulot, selon les résultats rendus publics le 15 octobre par la Commission, électorale indépendante (CEI),  a obtenu plus de 9 000 voix, soit 48% des suffrages exprimés. Des résultats que le maire sortant, qui a recueilli 8 843 voix, soit 45% des suffrages exprimés, conteste depuis leur proclamation.


>>> À LIRE – Élections locales en Côte d’Ivoire : à Grand-Bassam, la tension n’est retombée


« Ce n’est que partie remise»

Vendredi 30 novembre, au moment où les juges de la Cour suprême rendaient leur verdict, Georges Ezaley « en séance de travail »  avec son avocat n’a pas pu répondre à nos questions. Son adversaire, présent à New York dans le cadre de la présidence de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité de l’ONU, a pu se confier à Jeune Afrique. Jean-Louis Moulot s’est dit « serein » pour la suite. « Les Bassamois sont toujours avec nous. Nous allons les remobiliser et leur offrir la victoire à nouveau. Ce n’est que partie remise. »

La contestation entre Georges Ezaley et Jean-Louis Moulot a été émaillée par des violences quasi-quotidiennes à Bassam, obligeant les autorités locales à annuler la fête de l’Abissa, un des événements touristiques majeurs de Côte d’Ivoire.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte