Politique

Gabon : Ali Bongo Ondimba est arrivé au Maroc pour y poursuivre sa convalescence

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba est arrivé dans la matinée du 29 novembre à Rabat afin d’y poursuivre sa convalescence, après plus d’un mois passé dans un hôpital de Riyad.

Par
Mis à jour le 29 novembre 2018 à 17:24

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, au Palais de l’Élysée pour la préparation de la COP21, à Paris, le 10 novembre 2015. © Francois Mori/AP/SIPA

Parti de la capitale saoudienne dans la soirée du mercredi 28 novembre, le président Ali Bongo Ondimba, âgé de 59 ans, est arrivé tôt jeudi à Rabat, a indiqué à l’AFP une source diplomatique marocaine.

Après son arrivée, le président gabonais a directement été conduit dans un établissement hospitalier de la capitale marocaine pour y poursuivre sa convalescence et sa rééducation, à la suite d’un accident vasculaire cérébral survenu fin octobre.

Aucune image du chef de l’État n’a été diffusée ni à son arrivée au Maroc ni à son départ de Riyad où, selon l’agence de presse saoudienne SPA, il a été salué par des officiels du ministère saoudien des Affaires étrangères.


>>> À LIRE – Gabon : enquête sur le fonctionnement de l’État en l’absence d’Ali Bongo


Une « brève convalescence », selon Sylvia Bongo

Son transfert de Riyad à Rabat avait été confirmé la veille par la Première dame, Sylvia Bongo Ondimba, qui précisait qu’il « a été rendu possible grâce à l’amélioration très significative » de l’état de santé de son mari, parlant « de brève convalescence » au Maroc.

Elle annonçait également que le chef de l’État mettrait à profit sa convalescence « pour travailler sur les dossier les plus prioritaires » du Gabon, en faisant venir à Rabat « les principaux responsables de la présidence ».