Économie

Les opérateurs belges en force au Maroc

Pose de la première pierre de la nouvelle ambassade belge au Maroc. © Ministère belge des Affaires étrangères (Facebook)

Conduite par la princesse Astrid de Belgique, la sœur du roi Philippe, une délégation de plus 450 responsables et opérateurs économiques belges sillonne le Maroc. Au menu : inaugurations et signature d'accords.

« C’est la plus grande mission économique belge jamais organisée ». C’est ainsi que décrit la presse wallonne le déplacement d’une importante délégation belge au Maroc. Conduite par la Princesse Astrid, sœur du roi des Belges, cette mission économique comprend plus de 450 opérateurs économiques, ainsi que des hauts responsables gouvernementaux bruxellois dont le ministre des Affaires étrangères et celui de l’Économie.

Il faut dire que le Maroc suscite de plus en plus d’intérêt de la part des opérateurs belges qui veulent donner un coup de boost aux échanges commerciaux. Selon l’Agence belge pour le commerce extérieur, le volume des exportations vers Rabat avoisine les 900 millions de dirhams (83 millions d’euros), pour des importations d’environ 330 millions de dirhams, ce qui fait du royaume le 44e client du Plat pays et son 61e fournisseur.

Une école belge à Rabat

« Nous voulons donner une nouvelle impulsion aux initiatives porteuses de nouvelles collaborations bilatérales », a souligné Pierre-Yves Jeholet, ministre belge de l’Économie, à l’ouverture du Forum maroco-belge à Casablanca, le 26 novembre. Côté marocain, Rkia Derham, secrétaire d’État au Commerce extérieur, a mis en avant le potentiel d’investissement dans le royaume. « Le dynamisme actuel de l’économie marocaine offre de nombreuses opportunités d’investissement et le Maroc est de plus en plus une porte d’entrée sur le continent africain », a-t-elle déclaré.

Tout au long de la semaine, la mission économique belge multiplie les visites et les inaugurations. Outre la pose de la première pierre d’une nouvelle ambassade à Rabat, la princesse Astrid a assisté à l’inauguration de l’École belge de Rabat, le deuxième établissement du genre au Maroc, après une première implantation réussie à Casablanca où la mission belge accueille plus de 1 000 élèves. Ce 28 novembre, la délégation est attendue à Casablanca, avec au menu la signature d’une vingtaine de déclarations d’intention, d’accords de coopération et de contrats. Cette mission devrait prendre fin le 29 novembre à Tanger avec la visites de différentes installations.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte