Elections

Présidentielle en RDC : l’opposition autorisée à célébrer le retour de Martin Fayulu

L'opposant Martin Fayulu, le 18 septembre 2016 à Kinshasa. © Gwenn Dubourthoumieu pour JA

L'opposition congolaise a été autorisée à manifester mercredi 21 novembre à Kinshasa pour accueillir un de ses candidats à la présidence de la République, Martin Fayulu, a-t-on appris mardi de source officielle.

Le retour de Martin Fayulu est prévu mercredi 21 novembre à la veille de l’ouverture jeudi de la campagne électorale pour la présidentielle du 23 décembre.


>>> À LIRE – Présidentielle en RDC : un candidat demande le « report immédiat du scrutin


Le gouverneur de la ville de Kinshasa a invité les partisans de Martin Fayulu « à entrer en contact » avec le chef de la police de Kinshasa « pour des dispositions pratiques ». Martin Fayulu doit revenir d’Europe par un vol régulier à la mi-journée par l’aéroport de Ndjili.

« Garantir la liberté de manifester à tous les candidats »

Martin Fayulu avait été désigné « candidat commun » de l’opposition à Genève au terme d’une réunion de sept opposants le 11 novembre. Mais le lendemain, deux signataires de l’accord de Genève, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe, sont revenus sur leur engagement. Vingt et une candidatures ont été retenues par la commission électorale pour ce scrutin majeur.

L’Eglise catholique congolaise a appelé lundi les autorités à « garantir et faire valoir la liberté de manifester à tous les candidats » en RDC où les manifestations de l’opposition sont majoritairement interdites ou dispersées par les forces de l’ordre.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte