Transport ferroviaire

Le Maroc inaugure son premier TGV en présence de Mohammed VI et Macron

Emmanuel Macron accueilli par Mohammed VI à sa descente d'avion, à l'aéroport de Tanger, le 15 novembre. © Christophe Archambault/AP/SIPA

La ligne à grande vitesse marocaine est enfin opérationnelle. Le président français Emmanuel Macron a fait le déplacement au Maroc jeudi pour l’inaugurer en compagnie du roi Mohammed VI.

Le train le plus rapide d’Afrique, Al Boraq, a effectué ce jeudi 15 novembre son voyage inaugural entre Tanger et Rabat. À son bord, le roi du Maroc, Mohammed VI, ainsi que son invité le président français, Emmanuel Macron, venu spécialement pour l’occasion. Après avoir foulé le sol d’une gare de Tanger entièrement relookée et agrandie, les deux chefs d’État sont monté sur l’une des rames Alstom pour tester la nouvelle et tant attendue, Ligne à Grande Vitesse (LGV) reliant Tanger à Casablanca.

« L’avion du président Macron a eu quelques minutes de retard ce qui a légèrement chamboulé le programme de la visite. Finalement, la gare de Tanger n’a pas eu son inauguration officielle comme le stipulait le programme », nous livre une source autorisée sur place. Pour rappel, le président français a été accompagné des ministres des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et de l’Intérieur, Christophe Castaner. Le député LREM de la neuvième circonscription des Français établis hors de France, M’jid El Guerrab, a lui aussi fait le déplacement.

Lors de l’événement, le directeur général de l’Office national des chemin de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie, a servi de guide aux chefs d’état. La délégation française était composée de plusieurs chef d’entreprises français, dont ceux de la SNCF, Systra ou encore Colas, qui ont pris part à ce chantier.

Ouverture à la fin du mois

Durant le trajet qui a duré un peu plus d’une heure pour environ 250 kilomètres, Mohammed VI et Emmanuel Macron ont eu le temps de prendre le déjeuner avant d’avoir un petit échange. À l’arrivée à la gare de Rabat Agdal, les deux chefs d’États sont encore restés pendant plus de vingt-cinq minutes à bord du train. Emmanuel Macron devrait rentrer à Paris avant 20 heures pour présider une cérémonie à l’Élysée.

Selon les informations dont nous disposons, la LGV sera ouverte au public à la fin du mois de novembre. La billetterie sera mise en place cette semaine et les prix seront 30 % plus élevés que ceux des tickets classiques.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte