Football

CAN 2019 : Lomé, Conakry, Libreville, Nouakchott… Les enjeux de la 5e journée des éliminatoires

Le Tunisien Wahbi Khazri, au centre, avec son équipe lors du match contre le Panama, lors de la Coupe du monde de football 2018 (photo d'illustration). © Darko Bandic/AP/SIPA

Cinq équipes (Cameroun, Sénégal, Madagascar, Égypte, Tunisie) sont déjà qualifiées pour la CAN 2019, du 15 juin au 13 juillet au Cameroun. D'autres pourraient les rejoindre à l’issue de la cinquième journée, du 16 au 18 novembre, où certaines pointures joueront gros.

Il y a ceux qui vont jouer sans aucune pression. Les qualifiés – dont deux, Égypte et Tunisie, s’affronteront directement, pour un choc nord-africain à la saveur toujours particulière – et les éliminés (Soudan, Guinée équatoriale, Botswana, Seychelles, Niger, Swaziland), qui tenteront, lors la 5e journée des qualifications pour la CAN 2019 (du 16 au 18 novembre), de faire un peu mieux que lors des quatre premières.

Mais toute l’attention du continent sera concentrée sur plusieurs affiches. Ainsi, la Mauritanie pourrait se qualifier pour sa première phase finale si elle bat le Botswana à Nouakchott. Un match nul lui suffirait même si le Burkina Faso venait à s’imposer en Angola, une combinaison qui enverrait au Cameroun les Étalons et les Mourabitounes. « Ce serait bien de finir le travail dimanche, car aller jouer sa qualification à Ouagadougou en mars prochain ne serait pas le scénario idéal », confirme Corentin Martins, le sélectionneur français de la Mauritanie.

Les Éléphants en danger à Conakry

La Guinée, qui accueille la Côte d’Ivoire à Conakry, n’a besoin que d’un point lors des deux prochains matches. Les Éléphants, qui recevront le Rwanda en mars 2019, suivront avec attention le résultat de la Centrafrique à Butare. Un match nul à Conakry, combiné à une défaite des Fauves du Bas-Oubangui, qualifierait Guinéens et Ivoiriens.

Le Bénin, vainqueur de l’Algérie le 16 octobre (1-0), peut se qualifier en cas de succès en Gambie et de match nul entre le Togo et l’Algérie. Les Fennecs s’épargneront une finale contre la Gambie en mars prochain s’ils s’imposent à Lomé, où les Éperviers joueront une partie de leur avenir.

À Libreville, dans le groupe C, le Gabon, privé de Pierre-Emerick Aubameyang, aura tout intérêt à ne pas perdre face au Mali, actuellement leader. Les Panthères, deuxième avec sept points, miseront sur une contre-performance du Burundi (3e avec six points) au Soudan du Sud. Mais les Gabonais savent aussi que tout pourrait se jouer à Bujumbura, lors de la dernière journée. Le Maroc est quant à lui en position de force dans le groupe B. Une contre-performance du Malawi aux Comores arrangerait ses affaires.

Choc entre voisins à Brazzaville

Il y aura également beaucoup d’enjeux à Brazzaville, où le Congo recevra son voisin de la RDC, qui sera privée notamment de Cédric Bakambu, Jonathan Bolingi et Gaël Kakuta. Dans le même temps, le Zimbabwe, premier du groupe G, se déplacera au Liberia. Léopards et Warriors, en cas de succès, seront qualifiés. Mais tout pourrait se jouer lors de la dernière journée, en fonction des résultats de dimanche.

Le Nigeria sera qualifié s’il gagne en Afrique du Sud. Mais un nul, et même une défaite, suffiraient au cas où la Libye ne parvienne pas à rapporter les trois points de son voyage aux Seychelles. Il faudra également avoir un œil attentif sur le groupe L : s’ils s’imposent à Kampala face au Cap-Vert, les Ougandais décrocheront leur billet pour la phase finale. La Tanzanie les accompagnera si elle gagne au Lesotho, à condition que l’Ouganda domine les Lusophones. Le vainqueur du choc Namibie-Guinée-Bissau se rapprochera de la qualification dans le groupe K.

La situation du groupe F reste incertaine, puisque la Sierra Leone, suspendue par la FIFA et qui n’avait déjà pas pu affronter le Ghana en octobre, ne pourra pas se déplacer au Kenya. La CAF devrait communiquer prochainement à ce sujet.


Le programme :

Groupe A : Guinée Equatoriale-Sénégal (17/11), Madagascar-Soudan (18/11)
Groupe B : Comores-Malawi (17/11)
Groupe C : Soudan du Sud-Burundi (16/11), Gabon-Mali (17/11)
Groupe D : Gambie-Bénin (17/11), Togo-Algérie (18/11)
Groupe E : Seychelles-Libye et Afrique du Sud-Nigeria (17/11)
Groupe F : Éthiopie-Ghana (18/11). Le match Kenya-Sierra Leone a été annulé en raison de la suspension de la Sierra Leone par la FIFA
Groupe G : Congo-RD Congo et Liberia-Zimbabwe (18/11)
Groupe H : Rwanda-Centrafrique et Guinée-Côte d’Ivoire (18/11)
Groupe I : Mauritanie-Botswana et Angola-Burkina Faso (18/11)
Groupe J : Égypte-Tunisie (16/11), Swaziland-Niger (18/11)
Groupe K : Namibie-Guinée-Bissau (17/11), Mozambique-Zambie (18/11)
Groupe L : Ouganda-Cap-Vert (17/11), Lesotho-Tanzanie (18/11)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte