Sport

5 conseils de la championne olympique Estelle Mossely pour booster sa vie d’entrepreneure

ESTELLE MOSSELY

ESTELLE MOSSELY ©

Discipline, concentration, dépassement de soi… Pour atteindre son but, l’entrepreneure – tout comme la sportive – doit passer par plusieurs étapes et démontrer certaines qualités. Découvrez 5 conseils d’Estelle Mossely à mettre en pratique dans la gestion de sa carrière.

Boxeuse médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Rio, ingénieure chez Allianz et porteuse de projets, Estelle Mossely vit entre le monde du sport et de l’entrepreneuriat. Ces deux univers aux valeurs communes l’ont forgée. Plus encore, ils lui ont appris des leçons qu’elle s’attache à appliquer aujourd’hui sur le ring et dans son aventure entrepreneuriale !

« Croire en son projet »

C’est une chose essentielle. Estelle Mossely est rentrée à l’âge de 17 ans en équipe de France. Elle pensait déjà à devenir championne olympique. C’était son but. Parce qu’elle n’a pas douté de ses capacités, elle y est arrivée. A côté de cela, elle était également déterminée à réussir son bac S. « Quand j’ai envie de mener un projet ou d’arriver à quelque chose, je vais jusqu’au bout. J’ai mené de front étude et sport, ça n’a pas toujours été facile et pourtant avec l’envie j’ai persévéré et ça m’a endurcie » nous a-t-elle avoué lors d’une interview accordée à l’occasion de la sortie de son livre Maman t’écrit.

Cette force de caractère l’aide dans le développement de l’Observatoire européen du sport féminin fondé par elle-même en 2017 et dans la création de sa future entreprise internationale. « Je suis passionnée par les nouvelles technologies, j’aime beaucoup la réalité virtuelle. Je veux réaliser des choses hors normes liées à mon métier dans les sciences et l’informatique ».

« Se donner les moyens de réussir »

Ce qui sous-entend de ne pas avoir peur de travailler dur et de rester déterminée ! En décembre dernier, Estelle Mossely a annoncé qu’elle reprenait sa carrière sportive et passait professionnelle. Son ambition ? Devenir la première championne olympique à décrocher le titre mondial.

« Je pars justement à l’entraînement. Il se trouve que j’ai beaucoup de projets mais le sport est ma priorité du moment. Si j’attends 3-4 ans, je pense que je ne serais plus performante, et je fais du sport pour performer » affirme cette maman d’un petit Ali. Une décision qui la motive mais la prive aussi de beaucoup de choses, comme de nombreux entrepreneurs multi-tâches et passionnés.

« Ne pas s’arrêter aux échecs »

Dans une vie d’entrepreneur, tout ne se passe pas comme prévu… malgré le super business plan établi ! « Il y a des choses qui nous atteignent mais je pense qu’il faut s’en servir comme une force, et ne pas rester bloqués dessus », estime Estelle Mossely.

Elle tient à montrer l’envers du décor et raconter aussi ses défaites à travers son livre afin de motiver et ne pas se laisser abattre par le découragement ou la déprime. Même s’il y a des obstacles, elle conseille de continuer à marcher sur le chemin de l’accomplissement de nos projets !

À lire : « Ma vie d’entrepreneur(e) », quand une amoureuse de l’entrepreneuriat livre ses expériences 

« Oser imposer ses idées »

La création d’entreprise nécessite un développement et une gestion continue du business qui représentent un gros défi. Pour le relever, il faut travailer avec des associés convaincus par le projet (et vous-même) et qui sont surtout animés par la même vision et ambition que la vôtre. Mais cela ne signifie pas que les gens qui vous entourent voient les choses de la même manière.

« Quand on est entrepreneur avec un projet personnel, on est amené à travailler avec d’autres personnes qui ne vont pas forcément le réaliser comme nous. Il faut oser mettre en avant ses idées, ses qualités et se faire confiance », soutient la professionnelle.

À lire : Création d’entreprise, 3 clés pour démarrer son business

« Savoir profiter des victoires » 

Ce dernier conseil lui tient particulièrement à cœur. « On n’ y pense pas toujours. Dans un projet final, on passe aussi par des échecs. Il est de fait important pour moi de savoir profiter et de fêter la réussite !

Il ne faut pas toujours être la tête dans le guidon et penser à la prochaine compétition, au prochain projet, aux prochaines missions. Il faut prendre le temps de se poser et d’analyser la situation, tout en apprécieant ce que l’on a accompli. » conclut Estelle Mossely qui a fêté sa victoire olympique le 19 août 2016,  jour de son anniversaire.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte