Télécoms

Les Marocains avides de nouvelles technologies

| Par
Selon Intel 61 % des Marocains ont un téléphone mobile.

Selon Intel 61 % des Marocains ont un téléphone mobile. © Louiza Ammi/JA

Les résultats de l’étude menée pour le fabricant américain de microprocesseurs Intel sur le comportement digital des Marocains révèle que plus de 80% d’entre eux possèdent un appareil informatique.

Connectés, les Marocains le sont incontestablement. C’est que révèle l’étude – une première – menée pour le fabricant américain de microprocesseurs Intel par l’institut d’enquêtes et d’opinion Averty. L’enquête dont les principales conclusions ont été dévoilées ce mardi 16 septembre à Casablanca souligne que 84 % des Marocains connectés possèdent au moins un appareil informatique. Pour 64 % d’entre-eux, il s’agit d’un smartphone, 61 % d’un ordinateur portable, 46 % d’un ordinateur de bureau et 28 % d’une tablette.

Plus de la moitié des Marocains interrogés possèdent un appareil obsolète, c’est-à-dire datant de plus de trois ans. Une aubaine !

« Parce que notre travail consiste à créer et à développer des technologies qui enrichissent la vie des gens, nous nous devons de comprendre comment les Marocains vivent et quelles sont leurs attentes en matière d’équipement informatique », a expliqué Karim Bibi Triki, directeur général d’Intel Afrique du Nord.

Opportunité

Cette enquête doit justement y contribuer et montre qu’au Maroc, comme partout dans le monde, la quête de l’ultra mobilité devient une priorité. De fait, interrogés sur leurs intentions d’achat, les sondés font la part belle à l’ordinateur portable (59 %) et à la tablette (43 %).

Pour autant, plus de la moitié des personnes interrogées possèdent un appareil obsolète, c’est-à-dire datant de plus de trois ans. Un constat qui augure de belles perspectives pour le développement du marché. Et ce n’est d’ailleurs sans doute pas un hasard si le Maroc est devenu, selon les termes de Karim Bibi Triki , « un pays focus pour la région ». Au cours des cinq dernières années, le fabricant américain a multiplié par trois ses investissements au Maroc.

Lire aussi : 

Algérie : génération connectée

La révolution numérique en Afrique : les leaders, les suiveurs et les sous-classés

Avec Matis, le Maroc veut rationaliser sa stratégie commerciale

Innovation : SAP va investir 500 millions de dollars en Afrique d’ici à 2020

Accessibilité

L’accessibilité à l’équipement informatique reste cependant une question importante.

« Le coût d’un appareil représente toujours en moyenne un mois de salaire pour un Marocain. Il y a quelques années ce coût équivalait à deux mois. Nous progressons mais ce coût doit encore être réduit », reconnaît le directeur général d’Intel Afrique du nord. L’enjeu est de taille.

Dans un pays durement touché par le chômage (20 % des jeunes âgés de 15 à 24 selon les données du HCP en janvier 2014), « l’accès aux technologies peut contribuer à développer l’employabilité des jeunes et la compétitivité des entreprises », a insisté Karim Bibi Triki.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer