Télécoms

Mobile money : Orange et Bank of Africa s’allient

Orange Money (ici en Côte d'Ivoire) compte plus de onze millions de clients. © Olivier/JA

Dans le cadre de ce partenariat entre Orange et Bank of Africa, les clients d'Orange Money et du groupe bancaire panafricain pourront réaliser des mouvements de fonds de leur compte mobile vers leur compte bancaire et vice-versa.

Orange et Bank of Africa ont annoncé le 17 septembre leur alliance dans le domaine du mobile money. « Les clients de BOA et d’Orange Money pourront dans les mois à venir alimenter directement avec leur téléphone mobile leur compte Orange Money depuis leur compte BOA, et vice versa », ont souligné les deux groupes dans un communiqué conjoint.

« Ils auront ainsi la possibilité de réaliser, sans se déplacer, des transactions en temps réel, comme effectuer des transferts d’argent, des paiements de biens et services (factures d’eau, d’électricité, frais de scolarité, abonnement TV, etc.) ou acheter du crédit de communication, simplement, en temps réel et en toute sécurité », ont-ils ensuite expliqué.

—————–> Cliquez ici pour comprendre pourquoi les opérateurs télécoms misent sur le mobile money <—————–

Réseaux partagés

Les clients des deux groupes pourront à terme utiliser pour ces opérations à la fois le réseau de distributeurs agréés Orange Money et les 450 agences de BOA, boostant d’autant les points de retrait et de versement disponibles. « La complémentarité de nos activités avec BOA apportera à nos clients communs plus de confort en leur permettant d’effectuer des opérations financières depuis leur mobile, où qu’ils soient dans le pays et à n’importe quel moment de la journée, sans avoir besoin de se déplacer », a souligné Marc Rennard, Directeur Exécutif AMEA chez Orange, dans le communiqué.

L’alliance est déjà opérationnelle à Madagascar depuis le mois d’août et sera étendue dans les prochains mois à la Côte d’Ivoire, au Mali, au Sénégal, au Niger et à la RD Congo.

Le cas du Kenya, autre pays dans lesquels les partenaires sont tous deux présents, n’a pas été évoqué mais Marc Rennard a confirmé, dans un entretien au Financial Times, la volonté du groupe français de se désengager totalement ou partiellement de ce pays.

—————-> Cliquez ici pour comprendre comment les banques ont raté le virage du mobile money <—————-

Première étape

Orange et BOA ont également indiqué, sans donner de détails, que ce partenariat était une première étape « dans la mise en place de produits et services financiers innovants qui seront développés en collaboration ».

Les deux groupes se connaissent bien : FinanceCom, actionnaire de référence de BMCE (donc de BOA), est associé au groupe français dans le tour de table de Meditel, deuxième opérateur télécoms marocain.

Orange Money compte actuellement plus de 11 millions de clients dans 14 pays en Afrique et au Moyen Orient. BOA, filiale du groupe bancaire marocain BMCE Bank, recense quant à lui quelques millions de clients dans 16 pays d’Afrique subsaharienne.

Alliances successives

Cette alliance commerciale entre un opérateur télécom et une banque n’est pas tout à fait une nouveauté en Afrique. En juin dernier, Orange avait déjà annoncé une alliance comparable avec BNP Paribas, en Côte d’Ivoire puis dans d’autres pays africains.

Airtel et MTN, deux concurrents d’Orange, se sont ainsi associés à Ecobank dans le domaine du mobile money. Orange pourrait d’ailleurs également, selon le Financial Times citant Marc Rennard, passer un partenariat avec ce même groupe bancaire.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte