Energie

Total : l’exploration change de tête

Le groupe Total a enregistré un résultat net de 6,5 milliards de dollars au 1er semestre 2014. DR

Le groupe Total a enregistré un résultat net de 6,5 milliards de dollars au 1er semestre 2014. DR ©

Kevin McLachlan, auparavant vice-président exploration de la compagnie américaine Murphy Oil, va remplacer Marc Blaizot au poste de directeur exploration de Total. La multinationale française est actuellement sous pression pour mettre à jour de nouvelles réserves d’hydrocarbures.

Nommé directeur exploration de Total en 2011, Marc Blaizot s’apprête à quitter ses fonctions. Il sera remplacé par Kevin McLachlan, auparavant vice-président exploration de la compagnie américaine Murphy Oil. Dans un communiqué publié le 22 septembre, la multinationale dirigée par Christophe de Margerie, a indiqué que Kevin McLachlan, qui prendra ses fonctions début 2015, « travaille d’ores et déjà à la mise en place d’une nouvelle stratégie »

>>> Lire aussi – Redressement fiscal : Total propose un arrangement au Gabon

Cette succession s’opère alors que la pression se fait plus forte sur les équipes chargées de mettre au jour de nouvelles réserves d’hydrocarbures. L’enjeu est particulièrement fort en Afrique,où le groupe français tarde à annoncer des découvertes majeures.

Améliorer la performance de l’amont

Lire aussi :

Pétrole : Total fait une découverte « prometteuse » en Côte d’Ivoire

Angola : Total cède sa participation dans un bloc offshore à Sonangol pour 750 millions de dollars

Angola : Total réduit la facture de quatre milliards de dollars à Kaombo

Dans son communiqué, Total réaffirme sa détermination à « améliorer la performance de l’amont », et entend à cette fin « renforcer le contrôle des investissements, démarrer les projets dans le respect des budgets et plannings impartis et réduire les coûts ».

La multinationale annonce aussi qu’après le lancement de la production du méga-projet Clov, en Angola, « les démarrages d’une quinzaine de projets majeurs permettront d’augmenter significativement la production ».

Ainsi, malgré certains retards notamment sur des projets non opérés, rappelle Total, « la production devrait croître à environ 2,8 millions de barils équivalents pétrole par jour en 2017 »

Résultats

Au premier semestre 2014, Total a enregistré un chiffre d’affaires de 123,248 milliards de dollars, en léger recul de 1 % par rapport à la première moitié de 2013. La multinationale française a engrangé un résultat net ajusté de 6,478 milliards de dollars, en recul de 11 % par rapport à la même période en 2013.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte