Santé

Le 3e sommet Inde-Afrique reporté à cause d’Ebola

| Par Jeune Afrique
En Inde, plus de 17 000 passagers ont déjà fait l’objet de contrôles sanitaires en raison de l’épidémie d’Ebola.

En Inde, plus de 17 000 passagers ont déjà fait l'objet de contrôles sanitaires en raison de l'épidémie d'Ebola. © Wikimedia Commons

Le 3e sommet Inde-Afrique, prévu pour décembre prochain, a été reporté. En cause : les difficultés logistiques et sanitaires entraînées par l’épidémie d’Ebola.

Pour la troisième édition du sommet Inde-Afrique, New Delhi avait vu les choses en grand : un millier de délégués gouvernementaux et d’hommes d’affaires provenant de 50 pays africains étaient attendus dans la capitale indienne début décembre, soit la plus large représentation d’États du continent conviés dans le pays d’Asie du Sud depuis le sommet des Non-alignés de 1983. Las, les autorités indiennes ont choisi de reporter cet événement en raison de l’épidémie d’Ebola.

>>> Lire aussi – Ebola : l’anniversaire de la BAD à Abidjan reporté ?

Logistique

Selon le ministère indien des Affaires étrangères, la progression de cette épidémie ne permet pas l’organisation logistique de ce sommet, notamment en raison des mesures de sécurité sanitaires appliquées dans le pays. Les aéroports indiens sont en effet en état d’alerte et filtrent les voyageurs provenant des pays d’Afrique occidentale, afin de prévenir l’apparition du virus dans le pays.

Pour aller plus loin : 

Ebola : la Banque mondiale craint « les conséquences économiques catastrophiques de la peur »

Ebola : la mobilisation des bailleurs de fonds s’accélèreµ

Vincent Le Guennou : « La crise Ebola a un impact sur les investisseurs »

New Delhi s’inquiète notamment de ne pas disposer des moyens nécessaires pour isoler efficacement les malades éventuels et protéger le personnel médical, en cas de déclenchement de cette épidémie dans ce pays qui compte plus d’un milliard d’habitants. Selon les informations diffusées par le ministère indien de la Santé, plus de 17 000 passagers ont été contrôlés et plus de 900 d’entre eux ont fait l’objet d’un suivi sanitaire par les autorités médicales indiennes.

Aucun cas d’infection n’a pour l’instant été détecté en Inde, mais le pays a établi depuis mi-août une ligne téléphonique d’urgence pour répondre aux questions et aux risques sanitaires liés à Ebola.

Discussions

Si plusieurs rencontres ont été reportées ou vu leur organisation perturbée au cours des derniers mois, en raison de l’épidémie d’Ebola, le sommet de New Delhi est à ce jour la première grande rencontre internationale annulée pour ce motif. Aucune information n’a pour l’instant été communiquée au sujet de la nouvelle date d’organisation de ce sommet, le ministère indien des Affaires étrangères a indiqué que des discussions seraient menées à ce sujet avec l’Union africaine.

Le premier sommet Inde-Afrique a eu lieu en 2008 à New Delhi, en présente de quatorze  chef d’États et de gouvernement africains. La deuxième édition de cet événement, qui a été organisée à Addis Abeba en 2011, a rassemblé une quinzaine de gouvernants africains.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer