Économie

Cette semaine dans Jeune Afrique

| Par Jeune Afrique
De g. à dr : Abdeslam Ahizoune (patron de Maroc Télécom), Moulay Hafid Elalamy (ex-Saham), Mohamed El Kettani (Attijariwafa Bank), Anas Sefrioui (Addoha) et Othman Benjelloun (BMCE).

De g. à dr : Abdeslam Ahizoune (patron de Maroc Télécom), Moulay Hafid Elalamy (ex-Saham), Mohamed El Kettani (Attijariwafa Bank), Anas Sefrioui (Addoha) et Othman Benjelloun (BMCE). ©

Cette semaine, « Jeune Afrique » se penche sur les fleurons marocains désormais capables de rivaliser avec les plus grandes multinationales, sur leur marché comme à l’étranger.

Dans son édition n°2802 du 21 au 27 septembre 2014, Jeune Afrique s’intéresse aux fleurons du business marocain. Banques, compagnies d’assurances, opérateurs télécoms, sociétés de construction, cabinets de consulting… La liste est longue de ces champions marocains qui, invisibles sur la carte au début des années 2000, ont réussi en peu de temps à s’imposer dans les grands deals en Afrique subsaharienne et raflent désormais tout sur leur passage, rivalisant avec le vieux leadeur du continent, l’Afrique du sud.

Jeune Afrique analyse ce succès et revient sur l’impact de la montée d’une nouvelle génération de décideurs et en particulier sur l’influence décisive du roi Mohammed VI, porteur d’une véritable stratégie nationale pour le développement des entreprises du royaume chérifien. Ces nouveaux mastondontes portent le développement du Maroc et assurent son rayonnement à l’international, mais pour quelles retombées pour les Marocains ?

Le magazine Jeune Afrique est également disponible en version numérique. 


Cover 2802 Découvrez la dernière édition de l’hebdomadaire ici.

Retrouvez également les éditions précédentes, les hors-séries et les éditions spéciales de votre magazine préféré, dans la boutique en ligne de Jeune Afrique.

Dans les Indiscrets de cette semaine, le magazine explore la nouvelle identité de Finagestion, le holding de tête des compagnies d’électricité et d’eau en Côte d’Ivoire et au Sénégal (CIE, Ciprel, SDE), et vend la mêche sur son dernier appel d’offres remporté en Afrique de l’Ouest.

Jeune Afrique lève également le voile sur les boulversements au sommet du groupe industriel Eurofind qui prépare une réorganisation de son management. Enfin le magazine révèle la nouvelle tutelle du comité ivoirien de migration vers la télévision numérique terrestre (TNT).

Dans la section Décideurs, l’hebdomadaire dresse le portrait de Francis Nana Djomou, le fondateur de Biopharma. Avec une bonne dose d’assurance acquise au fil de ses succès dans l’industrie cosmétique, le patron camerounais se lance dans l’agroalimentaire, un secteur qu’il estime largement sous-exploité.

En section Finance, Jeune Afrique analyse l’introduction de 15 % du capital du groupe laitier Délice Holding à la bourse de Tunis. Le contexte économique est morose mais qu’importe : selon ses dirigeants, deux ans après sa restructuration, c’est le bon moment.

Enfin, Jeune Afrique présente cette semaine un dossier sur l’actualité du secteur de l’agro-industie à travers le continent. Au programme, un retour sur la lutte des minotiers pour le marché de la farine en Afrique subsaharienne et une interview exceptionnelle de Venkataramani Srivathsan, le directeur d’Olam pour l’Afrique et le Moyen-Orient.

Retrouvez également dans ce dossier des focus sur les plus derniers développements du secteur du sucre et de l’hévéa en Afrique subsahariene.

Sommaire

Entreprises & marchés
Maroc – Au royaume des champions

Indiscrets

Décideurs
Cameroun 
– Francis Nana Djomou met un pied dans les plats

Finance
Bourse – Le tunisien Délice Holding assume son goût du risque

Dossier
Agro-industrie 
– Minotiers, vos moulins vont trop vite

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer