BTP & Infrastructures

Nouvelle ère pour Finagestion

Marc Albérola est directeur général et administrateur du Groupe Eranove. DR

Marc Albérola est directeur général et administrateur du Groupe Eranove. DR ©

Rebaptisé Eranove, l’ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d’électricité et d’eau en Côte d’Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un véhicule financier.

C’est dans la discrétion que Finagestion a changé de nom il y a quelques semaines. Désormais baptisé Eranove (des mots latins « aera » pour ère et « novus » pour neuf), le holding de tête des compagnies d’électricité et d’eau en Côte d’Ivoire et au Sénégal (CIE, Ciprel, SDE) ne veut plus être perçu comme un véhicule financier.

Lire aussi :

Côte d’Ivoire : Ciprel récolte 200 millions d’euros

ECP va lancer un fonds infrastructures

D’où un « nom qui colle à l’ambition de développement régional d’un groupe, à une vision », selon les termes d’un dirigeant, et un logo inspiré de motifs africains.

Protocoles d’accords

Pour fêter cela, Eranove, qui a signé en début d’année des protocoles d’accord avec les gouvernements camerounais (centrale de Limbe de 400 MW) et ivoirien (projet hydroélectrique de Tiboto, 243 MW), aurait, selon nos informations (non confirmées par Eranove et Bamako), décroché sur appel d’offres le contrat du barrage de Kenié au Mali. Marc Albérola, patron d’Eranove, devrait signer la convention dans les prochaines semaines.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte