Elections

RDC : désaccords au sein de la famille Lumumba sur la présidentielle du 23 décembre

De gauche à droite : Jean-Jacques Lumumba, Patrice Lumumba et Roland Lumumba. © Montage / Vincent Fournier pour JA / Archives Jeune Afrique-REA / DR

Alors que Jean-Jacques Lumumba, le petit neveu de Patrice, dénonce une « parodie d’élection » son oncle Roland annonce son ralliement au Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila et appelle à voter pour son candidat, Emmanuel Ramazani Shadary.

Roland Lumumba n’a visiblement pas aimé entendre son neveu Jean-Jacques qualifier de « parodie d’élection », le scrutin du 23 décembre, sur RFI. Cet avocat, fils du défunt héros de l’indépendance Patrice Emery Lumumba, s’est fendu d’un communiqué, daté du 25 octobre, dans lequel il annonce au contraire apporter sa « caution politique au Front commun pour le Congo et particulièrement à son candidat unique à la présidentielle […] Emmanuel Ramazani Shadary ». Il lance aussi « un vibrant appel à toutes les forces de la gauche » à se rallier à la coalition au pouvoir.

Débats animés au sein de la famille

Seulement, cette prise de position n’a pas été appréciée par tous dans la famille. Jean-Jacques, le petit-neveu, ancien cadre de la BGFI Bank RDC, devenu lanceur d’alerte, qui continue de pourfendre le régime de son exil en France, est naturellement sur une ligne opposée. Il avait fait ses déclarations à la radio en réaction au soutien du Parti lumumbiste unifié (Palu, parti d’Antoine Gizenga, qui fut ministre de Patrice Lumumba) à Ramazani Shadary.

Le frère de Roland, François, est aussi sur une ligne d’opposition. « Je suis contre le régime Kabila depuis que Laurent-Désiré est arrivé à Kinshasa, rappelle-t-il à Jeune Afrique. Il a sombré dans la dictature et la corruption. »

Président d’une petite formation politique, le Mouvement national congolais – Lumumba (MNC/L), il appelle à boycotter les élections du 23 décembre « pour ne pas cautionner indirectement ce régime ». « Ces élections sont jouées d’avance : le régime est juge et partie », ajoute-t-il.

Dans la famille, nous avons la liberté de pensée et d’expression

Patrice Emery Olengha, un des petits cousins du héro de l’indépendance, est pour sa part secrétaire général d’Ensemble changeons le Congo (Ecco), le parti d’Adam Bombole, membre de la coalition de l’opposant Moïse Katumbi.

L’aînée de la fratrie, Juliana Lumumba, garde quant à elle le silence pour l’instant. Ces désaccords provoquent des débats animés, au sein de la famille, notamment dans leur mythique résidence du boulevard du 30 juin, à Kinshasa. Mais pas de véritable fâcherie à ce stade.  « Dans la famille, nous avons la liberté de pensée et d’expression, assure François Lumumba. Nous pouvons avoir des opinions différentes, mais nous nous respectons ».

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte