Télécoms

Airtel Africa lève 1,25 milliard de dollars pour préparer son entrée en bourse

Une publicité pour Airtel à Libreville (Gabon) en juillet 2018. © Jacques Torregano pour JA

Six investisseurs internationaux ont souscrit à la nouvelle émission d'actions d'Airtel Africa. Une levée de fonds qui arrive à point, alors que l'entreprise devrait procéder sous peu à son IPO à la bourse de Londres.

D’après une communication du groupe indien Bharti Airtel, sa filiale britannique Airtel Africa a levé le 24 octobre 1,25 milliard de dollars (1,1 milliard d’euros). Ces financements proviennent d’un groupe de six investisseurs internationaux, comprenant la société de capital-investissement américaine Warburg Pincus, le fonds souverain de Singapour Temasek, l’opérateur mobile singapourien Singtech et le holding japonais SoftBank.

Désendettement

Cette levée de fonds a été réalisée à travers l’émission de nouvelles actions, ce qui valorise l’entreprise à 4,4 milliards de dollars. Selon le communiqué de Bharti Airtel, « cette somme servira à réduire la dette d’Airtel Africa, qui s’élève actuellement à 5 milliards de dollars, et à financer la croissance de ses activités en Afrique ».

« Airtel Africa a par la suite l’intention de procéder à son introduction en bourse et d’utiliser le produit de cette opération principalement pour diminuer son endettement » détaille le groupe indien.

Pas de calendrier

En février 2018, Reuters annonçait déjà que Bharti Airtel envisageait une introduction en bourse de sa holding en charge des activités africaines. Trois banques ont été choisies en septembre 2018 pour préparer cette cotation à la bourse de Londres, toujours selon la même source, mais aucun calendrier n’a à ce jour été avancé par le groupe indien.

Présent dans 14 pays africains (Tchad, RDC, Congo, Gabon, Kenya, Malawi, Madagascar, Niger, Nigeria, Rwanda, Seychelles, Tanzanie, Ouganda et Zambie), Airtel Africa est le deuxième groupe de télécommunication en Afrique subsaharienne, avec 91,2 millions d’abonnés, contre 98,1 pour MTN, et se classe parmi les deux premiers opérateurs sur la plupart de ses 14 marchés.

Avec un chiffre d’affaire de 3 milliards de dollars en Afrique au cours entre mars 2017 et février 2018 (en hausse de 5 % par rapport à l’exercice précédent, le groupe indien a réalisé sur le continent un peu moins d’un quart de ses revenus globaux.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte