Elections

Législatives au Gabon : où l’opposition peut-elle encore gagner ?

Devant un bureau de vote à Libreville (photo d'illustration). © REUTERS/Antoine Lawson

Après le premier tour des législatives, le 6 octobre, l'opposition gabonaise n'a pu que constater sa défaite. Pour l'Union nationale, le Rassemblement héritage et modernité et Les Démocrates, les motifs de satisfaction sont rares, tout comme les possibilités de conquérir des sièges de député au second tour. Jeune Afrique fait le point, en infographie.

Les principales formations de l’opposition que sont Rassemblement Héritage et Modernité (RHM), Les Démocrates (LD) et l’Union nationale (UN) n’ont pas fait le poids face au Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), lors du premier tour des législatives, le 6 octobre dernier.

Les trois partis, qui ont dénoncé des fraudes, n’ont remporté que quatre sièges de député avec Fidèle Momomba (LD, dans le Dibadi), Martin Moulengui Mabende (LD, dans le Boumi-Louétsi), Frateli Martial Fouty (LD, dans la Basse Banio) et Jean-Robert Goulongana (RHM, dans l’Ogooué-Aval).


>>> À LIRE – Gabon : opposition, année zéro (dans Jeune Afrique n°3015, disponible sur notre kiosque numérique à partir de ce dimanche 21 octobre) 


Pire, ils ne se sont qualifiés au second que dans 27 circonscriptions sur 143. Dans la plupart des cas, les rescapés du 6 octobre y sont en position incertaine voire clairement défavorable.

Seuls Jean-Pierre Doukaga Kassa (LD, à Tchibanga), Jonathan Ignoumba (LD, dans le Mongo) et Minault Maxime Zima Ebeyard (UN, dans l’Okano) se présentent face à leurs adversaires dans une position favorable. Combien de députés l’opposition comptera-t-elle dans la future assemblée nationale ? Réponse le 27 octobre, au soir du second tour.

En attendant, J.A. a fait le tour des batailles à suivre et des dernières chances des opposants, région par région.


• Woleu-Ntem

Dans le Ntem, Vincent de Paul Ella Menie (LD) et David Ella Mintsa (PDG) s’affrontent au second tour, tout comme, dans le Haut-Ntem,  Antoine Edzidzi Nna (LD) et François Ango Ndoutoume (PDG). À Oyem, Sosthème Nguema Nguema défie Jean-Marie Obame Ondo (PDG) et Joseph Martial Allogo (UN) fait face à Serge Ndong Obame dans le Woleu. Les deux hommes sont en position défavorable.

Enfin, dans l’Okano, Minault Maxime Zima Ebeyard (UN) est en bonne position face à Louis Philippe Mve Nkoghe (PDG), contrairement à Corvain Ondo Nzogo (UN), qui aura fort à faire contre Habib Junior Emane Angore (PDG).

• Estuaire

À Libreville, trois affrontements sont au programme : Faustin Laurent Bilié (RHM) face à Jacques Massala (PDG), Alexandre Barro-Chambrier (RHM) contre Séverin Pierre Ndong Ekomi (PDG) et François Edou Ondo (UN) face à Aurélien Ntoutoume Mebiame (PDG).

• Ogooué-Lolo

Dans le Lolo-Bouenguidi, Paul Guy Mbembo Moubondze (LD) dispute un second tour incertain face à Simplice Mouango Bounguenza (PDG), tout comme Amos Médard Mavandji (RHM) face à Bernabé Indoumou-Mambougou (PDG).

Dans le Lombo-Bouenguidi, Maurice Bouamba (LD) est en plus fâcheuse posture encore face à Irène Lissenguet Goumbou (PDG).

Dans le Mulundu, Jean-Pierre et Serge Motsinda Mouangatwa (RHM) affrontent Anatole Tsioukacka et Noé Mesmin Kondondo Alhadji (PDG).

• Moyen-Ogooué

À Lanbaréné, Séraphin Akure-Davain (LD) défiera Janvier Nguema Mboumba (PDG). Il avait remporté 30,72 % des voix au premier tour. L’issue du scrutin est incertaine.

Dans les cantons de l’Ogooué-Ngounié et l’Ogooué-Amont, Jean-Fraçois Bidone (PDG) aura fort à faire face à Vincent Mavoungou-Bouyou (PDG), qui avait frôlé la victoire au premier tour.

• Ogooué maritime

Jean Paul Moussavou Moussavou (RHM) dispute un second tour incertain face à Clotilde Chantal Boumba Louey (PDG) dans le Ndougou.

• Haut-Ogooué

Département du Lékoko : Mesmin Boris Ngabikoumou (LD) fera face à Jean-François Yanda (PDG). Au premier tour, il avait remporté 45,52% des suffrages. Il est en position favorable.

• Nyanga

Dans le premier arrondissement de Tchibanga, Jean Pierre Doukaga Kassa est en position favorable face à Eliane Ndombi Moussavou (PDG). Il avait frôlé la victoire au premier tour (49,48%).

Dans le deuxième arrondissement, Barthélémy Mouanda  est en plus mauvaise posture face à Pierre Nzaou-Nziengui (PDG). Il compte sur le report des voix de l’opposition.

Dans la Doutsila, Jonas Mabicka Ibiatsi (LD) est en position défavorable face à Emmanuel Idoundou (PDG), contrairement à Jonathan Ignoumba (LD) dans le Mongo.

• Ngounié

Dans le premier arrondissement de Mouila, Jean-Norbert Diramba (LD) est en position favorable face à Léon Nzouba (PDG). Il devra cependant faire l’unité de l’opposition et espérer un report des voix pour l’emporter.

Dans le département de Louétsi -Bibaka, Philippe Nzengue Mayila (LD) aborde quant  à lui un second tour incertain face à l’indépendant Guy Fulbert Mabenghan. Le PDG, qui avait rassemblée 20% des voix au premier tour est en position de faiseur de roi.

Dans le Tsamba-Magotsi, David Labaye (RHM) fait face à Dieudonné Mondjo (PDG), Senturel N’Goma-Madoungou (RHM) affronte Stéphane Germain Iloko dans l’Ogoulou, et Célestin Boudjanga (RHM) défie Hilaire Machima (PDG) dans le Louétsi-Wano.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte