Dossier

Cet article est issu du dossier «Le Moyen-Orient à l'assaut du ciel africain»

Voir tout le sommaire
Économie

Dubaï va construire le plus gros aéroport du monde

Après son extension Dubai World Central (DWC) deviendra la plus grande plate-forme aéroportuaire au monde, avec une capacité supérieure à 200 millions de passagers par an. DR

Après son extension Dubai World Central (DWC) deviendra la plus grande plate-forme aéroportuaire au monde, avec une capacité supérieure à 200 millions de passagers par an. DR ©

Le nouveau hub de la compagnie aérienne Emirates, à Dubaï, devrait voir le jour dans une dizaine d’années pour devenir la plus grande plate-forme aéroportuaire au monde.

C’est au beau milieu du désert que devrait émerger le futur hub de la compagnie Emirates. Sheikh Mohammed Ben Rachid Al Maktoum, l’émir de Dubaï vient d’approuver un plan d’investissement de 32 milliards de dollars (près de 25 milliards d’euros) pour l’extension d’Al Maktoum International, le second aéroport du pays, dont le chantier devrait être achevé au milieu de la prochaine décennie.

Les transporteurs occidentaux sous pression

Ce projet est à l’image de l’ascension des Etats du Golfe dans le transport aérien ces trente dernières années. Ceux-ci se sont en effet imposés comme des acteurs majeurs du secteur en créant des compagnies et des hubs internationaux, qui mettent aujourd’hui sous pression les transporteurs occidentaux. Ainsi, Emirates dispose de la plus importante flotte de longs courriers de la planète et son hub est prêt à dépasser celui de Londres en nombre de passagers internationaux.

À terme, le hub pourra accueillir jusqu’à cent Airbus A380 – actuellement le plus gros appareil existant.

Selon le gestionnaire Dubai Airports, après son extension Al Maktoum – plus connu sous le nom de Dubai World Central (DWC) – deviendra la plus grande plate-forme aéroportuaire au monde, avec une capacité supérieure à 200 millions de passagers chaque année.

« L’agrandissement de DWC va être une étape décisive pour absorber la croissance du trafic de fret et de passagers dans les décennies à venir », affirme le gestionnaire.

Banqueroute et restructuration

Ce plan reprend le projet d’un hub de cinq pistes de décollage et d’atterrissage annoncé avant la crise financière mondiale, pendant laquelle Dubaï avait frôlé la banqueroute. Les travaux avaient ainsi fortement ralenti à partir de 2009, l’émirat se concentrant sur la restructuration d’une partie de sa dette, qui atteignait alors 120 milliards de dollars. L’aéroport DWC a débuté son activité de fret en 2010.

Lire aussi : 

Le futur aéroport de Marrakech pourrait coûter 500 millions de dollars

Dossier aérien : les aéroports africains décollent-ils ?

Quels sont les 10 premiers aéroports d’Afrique ?

En 2013, un petit terminal dévolu au transport de passagers, d’une capacité de 5 millions de personnes, a ouvert au public. La première phase du projet, qui devrait durer six à huit ans, prévoit la construction de deux satellites capables d’accueillir environ 120 millions de passagers chaque année.

Les infrastructures aéroportuaires ont toujours été un frein potentiel au développement d’Emirates, bien que la compagnie soit déjà le plus important utilisateur du très long courrier d’AirbusLe hub pourra ainsi accueillir cent Airbus A380 – actuellement le plus gros appareil existant.

Attractivité

Les travaux de cet immense chantier devraient débuter prochainement et le financement de 32 milliards de dollars est actuellement à l’étude. Selon Paul Griffiths, le directeur de Dubai Airports, ce projet devrait être attractif pour les investisseurs étant donné l’importance du secteur aéronautique dans le PIB de Dubaï (28%). La compagnie low cost Flydubai, qui se concentre sur les liaisons « moyen courrier » pourrait aussi installer son hub à Al Maktoum.

En attendant, Dubai International, le premier aéroport du pays, est lui aussi en cours d’agrandissement pour permettre à Emirates de poursuivre sa croissance. En 2020, il devrait pouvoir accueillir 100 millions de passagers par an.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte