Football

CAN 2019 : le Nigeria écarte la Libye, la RDC s’incline, Madagascar s’accroche…

Le footballeur nigérian Odion Ighalo, ici en mars 2018. © Matt Dunham/AP/SIPA

La troisième journée des qualifications pour la CAN 2019 n’a pas réservé de grosses surprises : hormis la RDC, battue chez elle par le Zimbabwe (1-2), les meilleures sélections africaines ont honoré leur statut, après plus ou moins de panache. La suite de la quatrième journée devrait un peu plus éclaircir les choses.

Les Nord-Africains assurent…

Le 13 octobre, lors de la troisième journée des qualifications pour la CAN 2019, le Maroc s’en est remis à un penalty accordé à la dernière seconde d’un temps additionnel qui s’étirait sans réelle justification pour battre des Comoriens qui ne méritaient pas de perdre à Casablanca (1-0). Fayçal Fajr n’a pas tremblé au moment fatidique, mais les Lions de l’Atlas n’ont rien montré face aux insulaires : sans doute trop sûrs d’eux, lourds et sans aucune inspiration, les Marocains ont tutoyé la médiocrité absolue samedi soir, et ils peuvent remercier l’arbitre mauritanien, Ali Lemghaifry.

De leur côté, les Algériens de Djamel Belmadi ont écarté des Béninois accrocheurs à Blida (2-0). Le match nul entre le Togo et la Gambie (1-1) a fait leur affaire, avant le match retour du 23 octobre à Cotonou. Un but de Yassine Meriah a permis à une Tunisie poussive de surpasser le Niger à Radès (1-0). Un succès à Niamey qualifiera les Aigles de Carthage.

L’Égypte, avec notamment un but de Mohamed Salah, a écarté sans forcer le Swaziland au Caire (4-1). Les Pharaons, privés du joueur de Liverpool mardi à Manzini, se rapprocheront du Cameroun en cas de succès en Afrique australe.

…la Côte d’Ivoire, le Nigeria et le Sénégal aussi

Les Éléphants avaient entamé leur campagne qualificative par un échec retentissant à Bouaké face à la Guinée (2-3), en juin 2017. Sur la même pelouse, ils ont largement devancé la Centrafrique (4-0), malgré la présence de Geoffrey Kondongbia, l’ancien international français désormais capitaine des Fauves. Avec six points, la Côte d’Ivoire est en ballottage favorable, même si le déplacement à Bangui le 16 octobre s’annonce compliqué.

Dans le même groupe, la Guinée a dominé le Rwanda à Conakry (2-0), remportant un troisième succès qui lui ouvre un peu plus les portes d’une qualification. Dans le groupe A, le Sénégal, facilement vainqueur du Soudan à Dakar (3-0), s’avance vers une qualification qui ne devrait pas lui échapper.

Le Nigeria, grâce notamment à un triplé d’Odion Ighalo – l’attaquant de Changchun Yatai (Chine) -, a écarté l’ex-leader libyen, confronté à la démission de son sélectionneur algérien Adel Amrouche quelques jours plus tôt. Les Super Eagles sont avec l’Afrique du Sud, net vainqueur des Seychelles (6-0), les deux favoris du groupe E.

Le Mali et la RDC patinent

Le Gabon, qui ne comptait qu’un seul point avant d’accueillir le Soudan du Sud à Libreville, a enfin remporté son premier succès, pour les débuts de Daniel Cousin au poste de sélectionneur (3-0). À Bamako, le Mali espérait profiter de la visite du Burundi pour décrocher sa troisième victoire consécutive. Mais les Aigles ont déjoué face à un adversaire qui peut légitimement croire en sa qualification (0-0), et les Aigles, en cas d’échec à Bujumbura mardi, pourraient se retrouver dans une position moins confortable, surtout si le Gabon venait à s’imposer à Juba.

La principale surprise de cette troisième journée est venue de Kinshasa, où la RDC s’est inclinée face au Zimbabwe (1-2). Les Léopards, rejoints au classement par le Congo, joueront gros mardi à Harare.

Madagascar touche au but

Le but inscrit par le capitaine malgache Faneva Andriatsima à Bata a permis aux insulaires de se défaire de la Guinée Équatoriale (1-0). Mardi, les Baréas pourraient, en cas de victoire contre ce même adversaire, décrocher leur première qualification pour une phase finale de Coupe d’Afrique des nations. Ils occupent avec sept points la seconde place du groupe A, seulement devancés à la différence de but par le Sénégal.

Le Kenya, qui a récolté quatre points lors de la double confrontation face à l’Éthiopie (0-0, 3-0) et la Guinée-Bissau (groupe K) ont renforcé leurs chances d’atteindre la phase finale de la CAN, une compétition que les Kényans n’ont plus disputée depuis 2004. Enfin, le Ghana n’a pas pu affronter la Sierra Leone, la fédération de cette dernière étant suspendue par la FIFA. La CAF décidera prochainement de la suite à donner à cette affaire : soit elle donnera les six points aux Ghanéens, soit elle disqualifiera directement les Leone Stars…

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte