Sécurité

Nigeria : 30 morts dans l’explosion d’un oléoduc attaqué par des pilleurs

Les oléoducs appartenant à la Nigerian National Petroleum Corporation à Altas Cove, à Lagos, ont été détruits à la dynamite par le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger au cours de la nuit du 13 juillet 2009.. © afp.com - PIUS UTOMI EKPEI

Au moins trente personnes ont été tuées par l'explosion et l'incendie d'un oléoduc attaqué par des pilleurs présumés dans le sud-est du Nigeria, ont annoncé samedi les autorités nigérianes.

L’accident s’est produit vendredi peu après minuit à Aba, à 50 km au nord-est de Port-Harcourt, où un oléoduc de la PPMC, filiale de la compagnie pétrolière nationale NNPC, a été attaqué par des pilleurs de carburant.

« Plus de 30 cadavres brûlés ont été rétrouvés sur les lieux à l’arivée des services de sécurité et beaucoup de gens sont partis à l’hôpital, en ville ou à l’extérieur, faire soigner leurs blessures », a indiqué sous couvert d’anonymat un responsable des services de sécurité locaux.



Selon un porte-parole de la NNPC, Ndu Ughamadu, les victimes sont des pilleurs qui cherchaient à voler du carburant après avoir attaqué l’oléoduc.

« Je ne peux pas donner un bilan exact des victimes pour le moment, mais je peux vous dire que l’explosion a été causée par des voleurs d’essence qui ont attaqué l’oléoduc pour intercepter le flot de pétrole de la raffineris de Port-Harcourt à Aba », a-t-il assuré à l’AFP.

Le réseau d’oléoducs du Nigeria, premier producteur et exportateur de pétrole d’Afrique, fait régulièrement l’objet d’attaques qui dégénèrent en incendies qui ont fait des centaines de morts ces dernières années.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte