Start-up

Le Sénégal, paradis des start-up en Afrique de l’Ouest ?

Un véhicule de la start-up OuiCarry, spécialisée dans la livraison. © Capture écran Réussite

Le Sénégal multiplie les incubateurs et les fonds d’investissement pour permettre aux start-up de se développer. Objectif : atteindre 35 000 emplois directs dans le domaine des nouvelles technologies d’ici 2025.

Depuis quelques années, les petites entreprises se multiplient dans le pays de la Teranga. En Afrique francophone, Dakar est aujourd’hui un eldorado pour les start-up. Bonne connexion Internet, incubateurs, espaces de travail en équipe… Dans la capitale sénégalaise, tout est fait pour qu’elles se développent.

Des fonds spécialisés dans le financement des start-up sont nés au Sénégal pour répondre à la demande des entrepreneurs. C’est le cas du fonds d’investissement Teranga Capital.

Olivier Furdelle, cofondateur du fonds, explique : « Les banques sont traditionnellement réticentes car l’entreprise à laquelle elles font face est souvent informelle et n’a pas les garanties nécessaires pour obtenir un financement. Notre modèle est différent. Nous investissons en capital. C’est-à-dire que nous prenons des risques en nous associant au promoteur. Ensuite, nous nous retroussons les manches pour travailler avec lui et espérons que l’entreprise prospère. »

Teranga Capital est un fonds de 4 milliards de francs CFA. De l’argent récolté de l’État sénégalais, de personnes privées et de banques.

Incubateurs

Une dizaine d’incubateurs accompagnent également les petits entrepreneurs. Fondé il y a sept ans, Croissance des technologies de l’information et de la communication (CTIC) est le premier incubateur du pays. Il met à disposition des entrepreneurs des bureaux avec un accès à Internet, des espaces de travail et des experts pour les coacher. Depuis sa création, il a déjà hébergé une centaine d’entreprises, dont 85 % d’entre elles existent encore.

Un reportage de Réussite, une émission coproduite par Canal + et Galaxie Africa (groupe Jeune Afrique), diffusée tous les premiers samedi du mois sur Canal+ en Afrique et A+ en France.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte