Économie

Cameroun : Camtel revient dans le mobile

Mis à jour le 29 septembre 2014 à 10:20

L’opérateur historique camerounais s’est vu attribuer une licence 3G le 26 septembre, quatorze ans après avoir cédé sa licence 2G au sud-africain MTN. Camtel devient le quatrième acteur de la téléphonie mobile et devra trouver un partenaire stratégique pour exploiter cette technologie.

L’opérateur historique des télécommunications au Cameroun fait son come-back dans la téléphonie mobile après 14 années d’absence. Le gouvernement a attribué une licence 3G à la Cameroon Telecommunications (Camtel) le 26 septembre.

Partenaire stratégique

Déjà dépositaire du monopole sur le fixe, l’entreprise publique sera dès janvier le quatrième opérateur sur le mobile, aux côtés de MTN, Orange et Nexttel.

Lire aussi :

Cameroun : 6 millions de dollars pour l’extension du réseau de fibre optique

MTN Cameroon cède le câble sous-marin WACS à Camtel

Camtel : le ras-le-bol des internautes camerounais

Pour se préparer à cette éventualité, l’opérateur historique avait créé une filiale, la Cameroon Mobile Telecommunications (CMT), en 2006. Mais il devra trouver un partenaire stratégique pour exploiter cette licence d’une validité de quinze ans. En 2000, la Camtel avait cédé sa licence 2G au sud-africain MTN pour 40 milliards de F CFA.

Fin de l’exclusivité pour Nexttel

Cette décision met un terme à l’exclusivité de Nexttel sur la 3G. Ayant lancé ses activités le 18 septembre, la filiale du vietnamien Viettel avait pourtant sollicité la prolongation de ce privilège au-delà de sa période d’expiration, le 31 décembre.

Avec à peine un million d’abonnés, la Camtel ne dispose que de 5,7% de parts de marché sur le marché camerounais de la téléphonie (fixe et mobile), derrière MTN (57%) et Orange (37%).