Économie

Cette semaine dans Jeune Afrique

| Par Jeune Afrique
Les chantiers de construction battent leur plein dans la baie de la capitale de l’Angola, Luanda.

Les chantiers de construction battent leur plein dans la baie de la capitale de l'Angola, Luanda. © SimonDawson/Bloomberg/GettyImages

Cette semaine, « Jeune Afrique » se penche sur l’Angola. En une décennie seulement, le pays s’est relevé de trente années de guerre fratricide. Grâce au pétrole, il a atteint la plus forte croissance au monde et attire les investisseurs mais Luanda saura-t-il diversifier son économie ?

Dans son édition n°2803 du 28 septembre au 4 octobre 2014, Jeune Afrique s’intéresse à l’essor fulgurant de l’économie angolaise. Après trente année de guerre civile, le pays s’est relevé en dix ans et affiche désormais une santé économique florissante. Grâce au pétrôle, l’Angola a atteint la plus forte croissance du monde et attire à nouveau les investisseurs.  

Jeune Afrique analyse ce succès mais s’interroge : au-delà de l’engouement pétrolier – à l’origine de 80 % des recettes de l’Etat et de 46 % du PIB – Luanda saura-t-il diversifier sa machine économique et redistribuer ses richesses ? En effet, beaucoup reste à faire pour exploiter le potentiel agricole du pays et relancer durablement l’économie.

Le magazine Jeune Afrique est également disponible en version numérique. 


Une JA2803Découvrez la dernière édition de l’hebdomadaire ici.

Retrouvez également les éditions précédentes, les hors-séries et les éditions spéciales de votre magazine préféré, dans la boutique en ligne de Jeune Afrique.

Dans les Indiscrets de cette semaine, le magazine dévoile les coulisses de la dernière ligne droite des négociations entre la Communauté de l’Afrique de l’Est et la Commission européenne, ultime tentative pour conclure l’accord de partenariat économique (APE), avant la deadline du 1er octobre. 

Jeune Afrique révèle et explique le revirement des importateurs marocains vis à vis du blé français. Par ailleurs, le magazine lève le voile sur la structuration du fonds d’investissements immobilier Kaydan Real Estate. Enfin Jeune Afrique vend la mèche sur les nouvelles implantations de Jokkolabs en Afrique de l’Ouest et au Maghreb.

Dans la section Entreprises et marchés, l’hebdomadaire revient sur la stratégie de Total en Afrique. En difficulté au Kazakhstan, le pétrolier français, réaffirme que le continent, qui représente près du tiers de sa production, reste une terre d’exploitation de premier plan.

Jeune Afriqupropose également une interview de Jack Kayonga, le PDG de Crystal Ventures. Après l’agroalimentaire et les télécoms, le fonds d’investissement veut explorer de nouveaux secteurs. En toute indépendance, assure le patron de la société, entièrement détenue par le Front patriotique rwandais, le parti au pouvoir à Kigali.

En section Finance, le magazine analyse la chute de l’action de la compagnie aérienne Syphax, un an après son introduction à la bourse de Tunis. Christian Blanc, son nouveau PDG, la fera-t-il redécoller ?

Sommaire

Economie
Angola – Au delà de l’or noir

Indiscrets

Entreprises et marchés
Pétrole – L’Afrique, base de repli de Total

Décideurs
Rwanda 
– Jacques Kayonga : « L’industrie manufacturière du Rwanda est une priorité ».

Finance
Aérien – Syphax bat de l’aile à la Bourse de Tunis

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer