Environnement

[Infographie] Quelles sont les économies africaines qui produisent le plus de déchets ?

Une usine de recyclage à Abidjan. © Philippe Guionie/Myop pour J.A.

Si l'Afrique subsaharienne est la région du monde qui produit le moins de déchets, avec 460 grammes par habitant et par jour, la gestion des ordures pourrait rapidement y devenir problématique, en raison d'un triplement des volumes d'ici 2050 et du faible taux de recyclage, s'inquiète la Banque mondiale.

En 2016, l’Afrique subsaharienne a produit 174 millions de tonnes de déchets, soit 0,46 kilogramme par habitant et par jour. Si ce ratio reste faible, c’est celui qui connaît la croissance la plus rapide au monde, la production de déchets devant presque tripler d’ici 2050. La Banque mondiale fait ce constat dans une étude publiée à la mi-septembre.

Les régions Asie de l’Est et du Pacifique et Europe-Asie centrale comptent pour 43 % de la production de déchets dans le monde, ayant généré respectivement 468 millions de tonnes et 392 millions de tonnes d’ordures en 2016, tandis que l’Amérique du Nord génère le plus de déchets par habitant, au rythme de 2,21 kg par personne et par jour, devant l’Europe-Asie centrale et leur 1,18 kg par personne et par jour.

Une production concentrée sur les zones urbaines

En Afrique subsaharienne, les plus gros producteurs de déchets sont généralement les pays à revenu intermédiaire ou ceux qui accueillent un nombre important de touristes. « La production de déchets dans les zones urbaines, à 0,74 kilogramme par personne et par jour, est supérieure à la moyenne régionale, une situation qui pourrait être liée à des revenus plus élevés et à l’activité touristique », écrit la Banque mondiale.


>>> À LIRE : Assainissement : des opportunités pour le secteur privé


Les modes de consommation du continent évoluent et s’orientent vers des produits plus emballés et électroniques, soulignent les auteurs du rapport. L’augmentation des importations entraîne également une augmentation des quantités d’emballages.

Un taux de collecte de 44 %

En Afrique subsaharienne, les ordures sont essentiellement organiques : il s’agit à 40 % de déchets alimentaires et verts. Le taux global de collecte des déchets est d’environ 44 %, bien qu’il soit beaucoup plus élevé dans les zones urbaines qu’à la campagne, où les services de ramassage sont minimes.

Parmi les villes pour lesquelles des données sont disponibles, 88 % ont indiqué que la collecte des déchets se fait généralement au porte-à-porte. D’autres quartiers, notamment non planifiés, ont des zones désignées ou des décharges dans lesquelles les habitants peuvent déposer leurs déchets.

Des déchets encore peu valorisés

Environ 69 % des déchets sont déversés en plein air. Bien que l’utilisation des décharges et des systèmes de recyclage soient de plus en plus répandus, seuls 7 % des déchets sont recyclés ou valorisés.

De plus en plus de décharges sanitaires sont construites dans la région. Cependant, le nombre de nouvelles installations de traitement est insuffisant pour répondre aux besoins, étant donné les quantités croissantes de déchets produites en Afrique subsaharienne, note l’institution.

Dans ce domaine, les partenariats avec le secteur privé ont été difficiles. Bien que les entreprises multinationales soient intéressées par des partenariat public-privé de plus grande envergure, il y a eu peu de succès, concluent les auteurs du rapport.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte