Politique

Sénégal : décès de Bruno Diatta, chef du protocole sous quatre présidents

| Par AFP
Mis à jour le 23 septembre 2018 à 11h32
Bruno Diatta, au centre, chef du protocole de la présidence du Senegal, lorsque Abdoulaye Wade, alors président sénégalais, recevait le chef militaire mauritanien Ely Mohamed Ould Vall, à droite, à l'aéroport de Dakar, le 6 mars 2006.

Bruno Diatta, au centre, chef du protocole de la présidence du Senegal, lorsque Abdoulaye Wade, alors président sénégalais, recevait le chef militaire mauritanien Ely Mohamed Ould Vall, à droite, à l'aéroport de Dakar, le 6 mars 2006. © AFP

De nombreuses voix ont rendu hommage samedi à Bruno Diatta, chef du protocole de la présidence de la République ayant servi pendant 41 ans sous les quatre présidents qu’a connu le pays, décédé vendredi.

« J’ai appris avec tristesse la disparition du ministre Bruno Diatta, figure emblématique de la République du Sénégal indépendant. Il aura porté jusqu’au bout la culture d’État en témoin d’une bonne partie de l’Histoire de notre jeune nation », a twitté l’actuel président, Macky Sall.

Âgé de 69 ans, Bruno Diatta est décédé des suites d’un malaise survenu à l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar, où il avait accompagné Macky Sall, qui devait se rendre à Bamako pour assister aux cérémonies marquant le 58e anniversaire de l’indépendance du Mali, mais a renoncé à son voyage en raison de cette disparition, selon un communiqué de la présidence sénégalaise.

« Chapeau bas! »

Silhouette élancée, cheveux gris et costumes élégants, homme discret, voire austère selon les témoignages publiés samedi par la presse locale, qui lui a consacré de nombreux articles, Bruno Diatta avait encore été actif mercredi lors du conseil des ministres. Fin août, il était sur le tapis rouge aux côtés de Macky Sall pour accueillir la chancelière allemande Angela Merkel.

Bruno Diatta était devenu le chef du protocole de la présidence en 1978. Il a occupé cette fonction pendant les trois dernières années au pouvoir de Léopold Sédar Senghor, le père de l’indépendance du pays, puis sous les présidences d’Abdou Diouf, d’Abdoulaye Wade et finalement de Macky Sall, depuis près de sept ans.

Une photo de Bruno Diatta occupait l’ensemble de la une du quotidien officiel Le Soleil samedi, avec comme titre « Chapeau bas! ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte