Sport

Gabon : cinq choses à savoir sur Pierre Aubame, le nouveau co-sélectionneur des Panthères

La star Pierre-Emerick Aubameyang (PEA) et son père Pierre Aubame, nouveau co-sélectionneur des Panthères. © Instagram/aubameyang.papa

Le père de la star Pierre-Emerick Aubameyang (PEA) formera avec Daniel Cousin un duo chargé de qualifier les Panthères du Gabon pour la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN) 2019.

Voici cinq éléments marquants de la carrière du nouveau co-sélectionneur Pierre Aubame, ancien international gabonais qui a essentiellement fait carrière en Europe.

  • Exilé précoce

Né à Bitam en 1955, Pierre Aubame-Eyang s’expatrie très vite en France. Pas encore majeur, il évolue pendant deux ans (1982-1984) à Malakoff, alors en Division 3. C’est à cette époque que le Stade lavallois, alors en Ligue 1, le repère. Attaquant de formation, Pierre Aubame-Eyang est reconverti milieu défensif par Michel Le Milinaire, l’historique entraîneur mayennais.


>>> À LIRE – Gabon – Aubameyang : au nom du père, du fils… et des Panthères


Une fois en France, le Gabonais obtient la nationalité française et devient Pierre Aubameyang – c’est d’ailleurs à Laval que Pierre-Emerick verra le jour, en juin 1989. Très rapidement, il se fait appeler Pierre Aubame. Après Malakoff et Laval, il est transféré au Havre (1991-1995), à Toulouse (1995-1996), Nice (1997-1998) et Rouen (2001-2002), avant de rejoindre le Football Canon 105 de Libreville, puis l’Atlético Junior de Barranquilla (Colombie) et Trieste (Italie).

Il a participé à deux phases finales de la CAN, dont la première de l’histoire pour le Gabon, en 1994 en Tunisie

  • International à 20 ans

La sélection nationale, alors appelée l’Azingo, fait appel à lui en 1985. La même année, Aubame remporte à Libreville la Coupe de l’Udeac (3-0 en finale contre le Congo). Quatre-vingt fois international, il participe à deux phases finales de la Coupe d’Afrique des nations, dont la première de l’histoire pour le Gabon, en 1994 en Tunisie – l’expérience s’arrête au soir du premier tour, après deux lourdes défaites face au Nigeria (0-3), le futur vainqueur, puis l’Égypte (0-4).

Quatre ans plus tard en Afrique du Sud, Aubame et les Panthères font mieux, avec un quart de finale face à la Tunisie (1-1, 1-4 aux t.a.b). Le capitaine gabonais met fin à son expérience internationale en 1998.

  • Recruteur pour le Milan AC

À la fin de sa carrière, après un dernier contrat au FC Rouen, Pierre Aubame intègre la cellule recrutement du Milan AC, à l’époque où le mythique club lombard est encore dirigé par un certain Silvio Berlusconi. Pendant plusieurs années, Aubame, qui a l’avantage de bien parler l’italien, voyage beaucoup pour essayer de trouver de jeunes joueurs susceptibles de s’épanouir au centre de formation des Rossoneri. Ce serait notamment grâce à lui que l’international français Yoann Gourcuff a signé avec le club de Milan, en 2006.

  • Très proche de ses fils

Pierre Aubame a donné naissance à trois fils, tous footballeurs. Le plus connu est bien évidemment Pierre-Emerick, l’actuel capitaine des Panthères et attaquant d’Arsenal, dont il gère les intérêts.

Frank Augstein/AP/SIPA

Les autres, Catilina et Willy, ont tous deux été internationaux gabonais. Comme PEA, le premier (35 ans, 9 sélections) a même évolué au Milan AC, avant de beaucoup voyager, en Italie (Trieste, Rimini, Ancône, Verbano, Cairate, Tradate, Mozzate et Fagnano), en Suisse (Chiasso, Lugano), en France (Paris FC, AC Ajaccio, GFC Ajaccio), en Écosse (Kilmarnock) et au Gabon (FC 105 et FC Sapins).


>>> À LIRE – Football : Aubameyang désigné meilleur joueur de la Bundesliga


Quant à Willy (32 ans, 13 sélections), il a également été pensionnaire du Milan AC. Il s’est aussi produit dans d’autres clubs italiens (Monza, Avellino), écossais (Kilmarnock), français (Saint-Étienne), belge (KAS Eupen), allemands (Borussia Dortmund, FC Kray) et gabonais (FC Sapins).

Le Milan AC, Saint-Étienne, Dortmund, Kilmarnock, Trieste, le FC Sapins, le FC 105 ont donc un point commun : ils ont tous compté au moins une fois dans leur effectif un Aubameyang. Et parfois deux en même temps !

  • Fin connaisseur de l’équipe nationale

Avant d’être nommé avec Daniel Cousin pour tenter de qualifier le Gabon pour la CAN 2019, Pierre Aubame a déjà entraîné. Il a ainsi dirigé la sélection nationale olympique de 2010 à juin 2013, avant de faire partie du staff du Portugais Jorge Costa. Il a également été manager général du club librevillois du FC Sapins.

Sa nomination était souhaitée par une partie des membres de la Fegafoot, mais aussi du ministère des Sports

Sa nomination était souhaitée par une partie des membres de la fédération gabonaise de Football (Fegafoot), mais aussi du ministère des Sports. Daniel Cousin (41 ans), quant à lui, n’a jamais entraîné. L’ancien attaquant de Lens, du Mans et des Glasgow Rangers était jusqu’alors manager général des Panthères. Il sera remplacé dans ce rôle par François Amégasse, ancien international lui aussi.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte