Diplomatie

Poignée de main « historique » entre les présidents djiboutien et érythréen

Contrairement aux rumeurs qui ont circulé ces derniers jours, les deux hommes se sont bien salués lors de leur entrevue du lundi 17 septembre. © DR

Ismaïl Omar Guelleh et Isaias Afworki se sont rencontrés lundi 17 septembre en Arabie saoudite pour un geste « historique » : la première poignée de main entre les chefs d'État des deux pays après le différend frontalier qui les avait opposé en 2008.

La saison de la paix ne fait que commencer dans la Corne de l’Afrique, comme l’a assuré à plusieurs reprises ces dernières semaines le président érythréen Isaias Afworki. Après avoir signé un nouvel accord de paix avec son homologue éthiopien, Ahmed Abiy, le 16 septembre à Djeddah (Arabie saoudite), il a rencontré pour la première fois, le lendemain, Ismaïl Omar Guelleh (IOG), le chef d’État djiboutien.


>>> À LIRE – Premiers pas vers la réconciliation entre Djibouti et l’Érythrée


Arrivé la veille au soir sur l’invitation du roi Salmane, IOG a d’abord participé à un déjeuner de travail avec le prince héritier, Mohamed Ben Salmane (MBS), ainsi que l’ensemble du gouvernement saoudien. L’après-midi, il s’est donc retrouvé en compagnie du président érythréen pour un entretien de quelques minutes, conclu par une poignée de main historique entre les deux hommes.

Nouvelle rencontre le 1er octobre

La diplomatie djiboutienne parle d’un « nouveau pas dans le processus de normalisation des relations entre les deux pays » – même si, pour l’instant, aucune négociation n’a été engagée. Il faudra attendre pour cela le 1er octobre et la fin de la 73e Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), dont le secrétaire général, António Guterres, était présent en Arabie saoudite lors de la rencontre entre Ismaïl Omar Guelleh et Isaias Afworki.

Les responsables djiboutiens et érythréens ont prévu de se retrouver à New York, en marge de l’événement, pour tenter de définir ensemble le futur agenda des négociations destinées à régler le conflit frontalier qui avait opposé les deux pays en 2008 – ainsi que précédemment en 1996 et 1999 – autour de la zone djiboutienne de Ras Doumeira.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte